Le blog de Nicolas de Rouyn

Bonjour.
Ceci est un blog dédié au vin et au monde du vin, qu'on appelle aussi le mondovino. Et à tout ce qui entoure le vin, les belles tables,
les beaux voyages, les tapes dans le dos et les oreilles tirées.
Cela posé, ce qu'on y lit est toujours de-bon-goût-jamais-vulgaire,
ce qui peut plaire à votre mère. Dites-le lui.
(Only dead fish swims in ze stream).
Les photos sont signées Mathieu Garçon, sauf mention. Pour qu'elles soient belles en grand, il suffit de cliquer dessus.
Au fait, il paraît que "l'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération".
Nicolas de Rouyn



samedi 15 juin 2013

Michel Bettane fait son Dubourdieu



C'est très à la mode, les dégustateurs goûtent des vins devant une caméra. Tout ceci au bénéfice de marques. Dans l'exercice, on a vu des blogueuses comme Isabelle Spiri et Sandrine Goeyvaerts ou des journalistes comme Karine Valentin.
Avec des bonheurs divers, elles ont expliqué au reste du monde pourquoi les vins qu'elles goûtaient là étaient achetables ou non.
Voilà maintenant que Michel Bettane et Thierry Desseauve font la même chose. Ils ont juste poussé le concept un peu plus loin. Ils sélectionnent les vins qui seront vendus par le nouveau site grandsvins-privés.com et ceci à l'issue de dégustations qui ont été filmées. C'est l'évier ou la télé, quoi.
Le bout de vidéo que je publie ci-dessus est ce qu'on appelle un teaser pour nous donner envie de voir les autres. Il se trouve que tous ces films sont drôles. Assez, en tous cas, pour mériter d'être vus.

Pour consulter le nouveau site, c'est ici
Un autre film avec Michel Bettane en larmes, c'est

17 commentaires:

  1. Monnayer ses services pour un quelconque site marchand et y perdre son dernier semblant d'objectivité, en effet ceci est très à la mode...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand Bettane et Desseauve et Guillaume Puzo goûtent des vins dans un cadre clairement défini, ils sont dans leurs rôles de conseil aux consommateurs. Là, ils goûtent à l'aveugle des vins qu'ils n'ont pas choisi. Tout ce qu'ils savent est la région d'origine et le prix de chaque bouteille. Au final, leurs choix sont parfaitement libres. D'objectivité, il n'est pas question, la dégustation est toujours assujettie aux goûts, expérience, humeur, etc. de chacun, .
      L'autre volet de ce commentaire anonyme et fielleux concerne l'argent des experts, vieux marronnier pourri. Notre anonyme embouche le vieux thème en regrettant que B et D ne soient pas pauvres et méconnus. Ben non, l'idée est de gagner sa vie en exerçant son métier, comme tout le monde. Un scandale, vraiment ?

      Supprimer
    2. Perdre son dernier semblant d’objectivité ? Que la dégustation soit organisée pour un site marchand ne change rien. Comme vous le voyez, Mr Anonyme, les vins sont dégustés à l’aveugle et donc sélectionnés pour leur qualité… C’est ça qui compte non ?
      Emma

      Supprimer
    3. Je ne crois pas que B&D puissent etre "independants".
      L'ont-ils seulement pretendu?

      En tout cas c'est impossible, ils connaissent trop bien les acteurs de la filiere vin, organisent des salons et font de la publicite' pour des sites marchands, etc...
      Mais cela n'empeche pas qu'ils puissent etre relativement honnetes dans leurs critiques, meme s'ils doivent menager certaines susceptibilites. Leurs avis sont de toutes facons interessants parce qu'ils savent de quoi ils parlent, et qu'ils sont ecoutes!

      Il faut aussi connaitre leurs gouts... On n'est pas obliges d'aimer ce qu'ils aiment.

      En gros comme pour tous les critiques, il faut bien lire entre les lignes et savoir qui ecrit. Je ne connais personne qui soit "independants" -- a` part ma grand-mere.

      Supprimer
  2. Bonjour, je comprends mal ce point sur « l’objectivité ». Un de mes sites préférés de critiques de livres est tenu par un libraire. Au motif qu’il vend des livres, il n’aurait pas le droit d’en faire la critique ? Moi ce qui me gênerait c’est que ses recommandations ne me conviennent pas (et ses livres conseillés me vont bien à 99%) ou qu’ils ne disent pas qu’il est libraire (quoique, franchement, ce n’est pas vraiment mon souci). Et en suivant ce raisonnement, le conseil d’un caviste ou d’un sommelier serait entaché de doute car ils vendent les vins dont ils parlent ?...C'est une peu leur métier in fine non?

    RépondreSupprimer
  3. Pas trop d'émotion à avoir sur ce genre de commentaire. Internet est un vaste défouloir à aigreur

    RépondreSupprimer
  4. Amusant de les voir avec le tablier bien amidonné et le carton rouge bien dressé : le B & D TV show !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Michel, je sais que tu as un penchant marqué pour les taches de graisse et les auréoles de vin, mais là, c'est pas le sujet. Une autre fois, peut-être ?

      Supprimer
    2. Ce qui s'appelle prendre la balle au bond, au ralenti

      Supprimer
    3. Si vous voulez dire que j'aurai du répondre plus vite à Smith, si c'est bien ça que vous voulez dire, je n'en crois pas mes yeux.

      Supprimer
    4. Non, je ne pense pas que ce soit le but de ce commentaire anonyme... Mais peu importe, car j'ai apprécia ta réponse Nicolas. Effectivement, chez moi, il m'arrive de déguster en tablier de cuisine.

      Supprimer
  5. Une question :est-ce que "faire son dubourdieu" est une insulte dans une pays laïque?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'en suis pas sûr. Essayez Wikipedia.

      Supprimer
  6. Drink! drink! ... Chacun les siennes, quoi
    http://www.youtube.com/watch?v=wygqlfUoJEs

    RépondreSupprimer
  7. A` l'aveugle ou pas, c'est quand meme tres delicat d'evaluer un grand vin en 2 minutes. J'ai teste' deux magnifiques Bourgognes blancs, il y a peu. Tous les deux etaient quelconques et pas en place apres ouverture mais absolument superbes 24 heures apres.
    Les annees de ces 2 vins: 94 et 09.
    C'est pour ca que je comprends mal les degustations de concours ou comparatives a` la va-vite, par exemple en soiree de club d'amateurs. Avec une degustation minute, il eut ete
    impossible d'appre'cier les 2 vins en question.

    Quand je cherche vraiment `a evaluer un vin, je le goute toujours sur 2-3 jours. Pas les vins "de soif" bien sur.

    RépondreSupprimer
  8. Est il possible de se faire expliquer le titre de l'article?!!! Pour trés bien connaitre les deux protagonistes....je vous avoue avoir du mal à vous suivre....Merci d'avance pour vos explications...!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quatre ans plus tard, je vous réponds : regardez la vidéo.

      Supprimer