Le blog de Nicolas de Rouyn

Bonjour.
Ceci est un blog dédié au vin et au monde du vin, qu'on appelle aussi le mondovino. Et à tout ce qui entoure le vin, les belles tables,
les beaux voyages, les tapes dans le dos et les oreilles tirées.
Cela posé, ce qu'on y lit est toujours de-bon-goût-jamais-vulgaire,
ce qui peut plaire à votre mère. Dites-le lui.
(Only dead fish swims in ze stream).
Les photos sont signées Mathieu Garçon, sauf mention. Pour qu'elles soient belles en grand, il suffit de cliquer dessus.
Au fait, il paraît que "l'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération".
Nicolas de Rouyn



lundi 15 octobre 2018

Mes magnums (78)
La Bourgogne en mode normal

Domaine Jean Féry, nuits-saint-georges 1er cru Les Damodes 2016 



Pourquoi lui 
Le double avantage des domaines de Bourgogne moins connus, c’est qu’ils ont du vin à vendre et le pied sur le frein des tarifs. Et puis, ayons de la tendresse pour ceux qui vinifient vingt-deux appellations différentes sur quatorze hectares.

On l’aime parce que 
Un beau pinot noir de la côte de Nuits, nous sommes plutôt pour. Toujours. On en croisera certainement de plus puissants, de plus prometteurs, ce nuits-là est un vin charmant. Le charme n’est pas un gros mot, ok ? Sans compter ceux qui le font. La grand-mère, Marcelle, une femme de tête,  fine experte de ses vins, quand elle n'aime pas, elle n'aime pas et c'est tout. Le fils, Jean-Louis, passionné de beaux bourgognes, très fin connaisseur de son environnement et grand avocat lyonnais. Le petit-fils, Frédéric, serial entrepreneur lyonnais et gérant (et avenir) de la propriété. Des gens merveilleux. Ils valent largement tous les détours, même si Échevronne est un bout de vallée, il est caché derrière la colline de Corton. Pas exactement le bout du monde.

Combien et combien 
30 magnums, 92 euros le magnum.

Avec qui, avec quoi
Avec toutes les merveilles addictives de la Bourgogne. Charcuteries, en particulier. Ce vin est fait pour un jambon persillé d’auteur, pour un pâté en croûte créatif. Et pour les convives, prenez la feuille de tri intitulée « Pas les Je-Sais-Tout, ça va être terrible ».

Il ressemble à quoi  
Les beaux millésimes, c’est comme ça maintenant. Si les vinifications ne sont pas surjouées, ils sont bons tout le temps et vite.

La bonne heure du bonheur 
On le boira avant ses dix ans. Il a cette divine souplesse qui nous ferait craindre un trop long passage en cave. Ce vin élaboré d’une manière très traditionnelle correspond, en fait, à ce qu’on a envie de boire en ce moment. La boucle de l’histoire est bouclée.

Le hashtag 
#somuchtodiscover

Le bug 
30 magnums… Comment dire ? Si vous arrivez à temps, vous aurez de la chance.

Le statut 
Bio certifié depuis 2011

Ce qu’en dit le Bettane+Desseauve 
Déjà ouvert, finale de velours, un réel équilibre. 14,5/20

Cette chronique a été publiée dans EnMagnum #12 sous une forme différente.
Le numéro 13 est en vente chez votre marchand de journaux.
Voilà la couverture de ce fameux numéro. On y parle d'argent, pour une fois.