Le blog de Nicolas de Rouyn

Bonjour.
Ceci est un blog dédié au vin et au monde du vin, qu'on appelle aussi le mondovino. Et à tout ce qui entoure le vin, les belles tables,
les beaux voyages, les tapes dans le dos et les oreilles tirées.
Cela posé, ce qu'on y lit est toujours de-bon-goût-jamais-vulgaire,
ce qui peut plaire à votre mère. Dites-le lui.
(Only dead fish swims in ze stream).
Les photos sont signées Mathieu Garçon, sauf mention. Pour qu'elles soient belles en grand, il suffit de cliquer dessus.
Au fait, il paraît que "l'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération".
Nicolas de Rouyn



mercredi 20 octobre 2021

Mes magnums (153)
Un grand beaune avec un drôle de nom

 

François d’Allaines, beaune La Blanchisserie, rouge 2014

 


Pourquoi lui

Le plaisir du pinot noir quand il est traité avec délicatesse pour en tirer un vin fin, complexe et aromatique. L’hommage à un grand faiseur de vins que nous suivons depuis longtemps avec affection et intérêt. Au début, Michel Bettane disait que François d’Allaines traite « ses grands vins comme ses petits ». On voit bien le soigneux et c’est toujours d’actualité. Production confidentielle.

 

Avec qui, avec quoi

Cette Blanchisserie est un vin taillé pour les belles tables à la bourguignonne. On notera au passage, la poésie ménagère des noms des climats de la côte de Beaune.

 

Combien et combien

55 euros
300 magnums

 

Ce qu’en dit le Nouveau Bettane+Desseauve

Le Nouveau Bettane+Desseauve n’en dit rien pour le moment. Une mise à jour est en cours.

mercredi 29 septembre 2021

Mes magnums (152)
La nouvelle manière des jolis bordeaux

 

Château Bonnange, Pourpre, vin-de-France 2018

 

Pourquoi lui
Le château Bonnange a été repris des mains d’un célèbre publicitaire par un entrepreneur chinois épatant. Il voulait en faire sa maison pour les vacances, le vin est le plus fort et le voilà impliqué jusqu’au cou dans le développement de son vignoble. Créatif, il imagine des cuvées sans cesse. On se souvient de son étiquette « Rosé de province », vite interdite. Ce 100 % merlot élevé pour un tiers en barriques neuves et pour le reste en grandes amphores est un ovni qui mérite qu’on s’y penche avec attention. Voir plus bas la super note dans le Bettane+Desseauve. Il n’y a pas de mystère.

 

Avec qui, avec quoi
Une tablée de curieux, des passionnés de vin, de découvertes, d’innovations pinardières et une gastronomie de ménage feront l’affaire. Prévoir une certaine appétence pour le bordeaux nouvelle manière (qui fait partie des bonnes manières).

 

Combien et combien
80 euros

400 magnums

 

Ce qu’en dit le Bettane+Desseauve
Nez noble et parfumé, intense par ses petits fruits rouges et ses notes finement mentholées, corps harmonieux, souplesse et suavité des tannins, racé dans sa définition en bouche et sa finale. Grand vin.

96/20

 

 

lundi 13 septembre 2021

Mes magnums (151)
Un grand rosé pour l'été prochain ou celui d'après

 

Château des Sarrins, côtes-de-provence rosé 2020



Pourquoi lui

C’est la propriété au soleil du Champenois Bruno Paillard. L’homme est exigeant et talentueux, il produit des champagnes formidables, pas de raison qu’il laisse flotter les rubans avec ses rosés de Provence. Avec ce château-des-sarrins, on est à côté de Lorgues, dans le Var, au nord de l'autoroute, c'est la région des beaux vignobles.

 

Avec qui, avec quoi

Avec un rayon de bonne humeur, une tonnelle en pleine explosion, une gastronomie d’été, les amis qui vont bien, le succès s’invite à table. Vous ne vous êtes pas trompé. Lété sachève ? Aucune importance. Cest un rosé qui mérite dêtre attendu un, deux ou trois ans. Faites-le, ça vaut la peine. Surtout en magnum.

 

Combien et combien

31 euros
1 000 magnums

 

Ce qu’en dit le Bettane+Desseauve

Selon la légende, au XIe siècle, un chef sarrasin succomba à cet endroit de Provence, où il fut enterré avec son armure d’or. Aujourd’hui, on y trouve un vignoble de 25 hectares, s’épanouissant sur des coteaux à une altitude de 250 mètres et des sols essentiellement argilo-calcaires. Nous n’avons pas encore commenté le 2020.

 

 

 

mardi 7 septembre 2021

Mes magnums (150)
La folle élégance d'un magnum d'alsace

 

Cave de Ribeauvillé, riesling vendanges tardives grand cru Kirchberg 2015


 

Pourquoi lui

Trois raisons. Un, le magnum d’alsace est une beauté à l’allure folle, un décor en soi, une allonge unique, un flacon qui touche les étoiles. Deux, nous avons du goût et de la confiance pour les petites coopératives exemplaires, Ribeauvillé en est un parfait exemple. Trois, buvez des vins liquoreux, quoi. On ne passe pas à côté d’un vendanges tardives, on dit VT, on ne tord pas le nez devant le magnum en couinant « Mais c’est beaucoup trop ». Rien de trop, ami lecteur. Un grand liquoreux comme celui-ci peut traîner ouvert et sans bouchon dans la porte du frigo pendant trois semaines, il développera des arômes de plus en plus complexes, un enchantement. Et si la porte du frigo est trop petite, carafez le solde et tout ira bien.


Avec qui, avec quoi

Avec des gourmands de la vie et de ses plaisirs. Des gens qui savent la volupté et ses langueurs, ses joues roses. Et un poulet de Bresse, en suprême.

 

Combien et combien

110 euros
579 magnums

 

Ce qu’en dit le Bettane+Desseauve

Jolis parfums de fleurs jaunes et de citron confit. Bouche élégante au toucher onctueux, belle fraîcheur, grande pureté, gourmandise.

91/100

mardi 24 août 2021

Mes magnums (149)
les bulles, le rose, le faible dosage, il a tout

 Leclerc-Briant, champagne rosé extra brut

 

 

Pourquoi lui

Il y a longtemps que nous avons beaucoup de considération pour les doutes d’Hervé Jestin, le chef de caves, et le dynamisme de Frédéric Zemett, le boss de Leclerc-Briant. De cet attelage surprenant nous arrivent des vins toujours plus précis, plus délicats, plus intelligents même. Du parcellaire, de la biodynamie, des dosages retenus, bref tout ce qu’il faut « pour que le diable y soit ». Il y est et c’est ce qui nous passionne.

 

Avec qui, avec quoi

Ce n’est pas un champagne mainstream, c’est du ciselé, de la dentelle. Qu’on ne s’y trompe pas, ce n’est pas un champagne pour les palais en zinc. Ne vous embarrassez pas d’une gastronomie sur mesure. Elle existe, bien sûr, mais le plus grand plaisir viendra d’une dégustation à l’apéritif, pour tout apprécier, les papilles grandes ouvertes, la concentration unidirectionnelle. Ce champagne et ce champagne à fond, pour lui-même et lui tout seul.

 

Combien et combien

90 euros

400 magnums

 

Ce qu’en dit le Bettane+Desseauve

Croquant et coulant, on apprécie le fruité expressif et le naturel d’expression de ce rosé.

93/100




Ce sujet a été publié dans EnMagnum n°23 sous une forme différente

lundi 16 août 2021

Mes magnums (148)
Un grand cru de la colline de Corton

Domaine Arnoux Père et Fils, Le Rognet, corton grand cru 2017

 


 

 

Pourquoi lui

On ne le sait pas assez, mais la colline de Corton recèle mille et un trésors que Michel Bettane a dévoilé avec gourmandise dans le numéro 23 de EnMagnum. La même gourmandise qui est la nôtre devant un verre de ce corton-le rognet. La famille Arnoux, c’est 22 hectares de vignes plutôt sur la côte de Beaune et 160 années de présence familiale. Ce qu'on appelle avoir de la branche. Ce grand cru plus infusé qu’extrait est un miracle jusque dans son prix singulièrement tenu.

 

Avec qui, avec quoi

Dans un bar à vins new-yorkais, vous le boiriez à l’apéritif à 100 $ le verre. Heureux homme que vous êtes, nous sommes au pays de l’art de vivre à la française et du bon goût et nous le buvons à table avec la crème de nos relations. Avec tout ce que vous avez appris si vous avez lu le numéro 23 de EnMagnum, vous allez pouvoir dispenser ce nouveau savoir à vos amis. Merci, qui ?

 

Combien et combien

125 euros (ce nest pas beaucoup)

93 magnums (ce n’est pas beaucoup non plus)

 

Ce qu’en dit le Bettane+Desseauve

Dégustation en cours, commentaire à retrouver dans le Nouveau Bettane+Desseauve à paraître début octobre.

 

 

 

lundi 9 août 2021

Mes magnums (147)
Ce champagne est une légende réservée

 Mumm, RSRV, Cuvée Lalou, champagne brut 2002

 


Pourquoi lui
Nous aimons beaucoup cette cuvée commercialisée « à l’américaine », c’est-à-dire via un club et via le mail du chef de caves. Unique en France, courant aux USA. Les quatre ou cinq cuvées de la gamme RSRV (pour « réservé ») accueillent une cuvée Lalou, pour René Lalou, président de Mumm de 1935 à 1957 et cuvée historique de la maison depuis lors. Les champagnes RSRV sont des cuvées dites de prestige. Blanc de blancs (ex-Mumm de Cramant), blanc de noirs, rosé, brut, tout est très bon, toujours très réussi.

 

Avec qui, avec quoi
Invitez des amateurs de champagne, toutes les chances qu’ils ne connaissent ni RSRV, ni René Lalou, vous passerez pour quelqu’un d’informé, ce n’est jamais dommage. Pour ajouter à votre prestige naissant, il s’agit du millésime 2002, grand millésime champenois, bientôt 20 ans. Profitez-en pour disserter sur les aptitudes au vieillissement du champagne, c'est toujours indispensable, même avec des amateurs.

 

Combien et combien
130 euros

Le volume reste un secret…

 

Ce qu’en dit le Bettane+Desseauve
Dans le grand millésime 2002, cette cuvée Lalou arrive alors que les autres cuvées de prestige des grandes maisons sont déjà passées à autre chose depuis longtemps. Tant mieux, cette cuvée harmonieuse, onctueuse et fraîche est d’assez loin la plus réussie des cuvées R. Lalou depuis leur re-création.
96/100

 

Ce sujet a été publié dans EnMagnum n°23 sous une forme différente

vendredi 23 juillet 2021

Mes magnums (146)
un magnum d'un grand rosé pour le week-end

 

Domaine de la Navicelle, côtes-de-provence rosé 2020

 


 

 

Pourquoi lui

Ce domaine de La Navicelle appartient à la famille de l’inventeur d’Ikea, des Suédois, donc. Repris en main avec une folle énergie par un binôme de talents rarement rencontrés sous ces latitudes, le vin a totalement changé depuis deux ou trois millésimes. Le voilà à son mieux. Et encore, le progrès n’est jamais loin quand on veut vraiment et c’est l’impression que ces gens nous ont laissé, ils veulent vraiment.

 

Avec qui, avec quoi

Vous qui n’êtes pas client des plagistes tropéziens ou des influenceuses sur Insta, vous savez qu’un beau rosé s’attend, on ne boit pas le vin de la saison dernière. Au mieux celui de l’année d’avant. Deux ou trois ans arrangent tout, surtout en magnum. C’est la taille du contenant qui fait le meilleur vieillissement, vous le savez aussi. Buvez-le l’été prochain. Le plaisir, le vrai, est affaire de patience, ici comme ailleurs.
(Le prix aussi).

 

Combien et combien

32 euros

400 magnums

 

Ce qu’en dit le Nouveau Bettane+Desseauve

Le Nouveau Bettane+Desseauve n’en dit rien encore. Cela ne va plus tarder.

 

 

 

 

Ce sujet a été publié dans EnMagnum numéro 23, encore en vente chez votre marchand de journaux. Le moment ou jamais. Après, il sera trop tard. Pour vous repérer chez le marchand, voici la Une de ce numéro

 


 

 

 

mercredi 21 juillet 2021

Mes magnums(145)
Un beau vin à la mémoire du baron

 

 Château Clarke, listrac-médoc 2018, Édition spéciale 40 vendanges

 


 

 

Pourquoi lui

Abordons le 1 073e article de ce blog sur une note triste et regrettons la disparition prématurée du baron Benjamin, le fils d’Edmond, il y a quelques mois. Ce grand amoureux des plaisirs de l’existence – la vitesse en bateau, en auto, l’Afrique et ses espaces, les beaux vins – avait tout mis en œuvre pour que sa vie reste une légende. Ce magnum y contribue.

 

On l’aime parce que

Dans tous les vignobles de sa famille à travers le monde, le baron Benjamin multipliait les cuvées « spéciales » pour mettre en avant des terroirs auxquels il croyait. Cette édition 40 vendanges en est une.

 

Combien et combien

100 euros.

400 magnums.

 

Avec qui, avec quoi

Avec des amis curieux à qui vous raconterez comment et pourquoi Edmond de Rothschild a préféré acquérir Château Clarke plutôt que Château Margaux.

 

Il ressemble à quoi

Un beau médoc, dans une appellation moins célèbre que ses voisines. Un vin issu d’une propriété tenue comme un jardin de vignes, élaboré avec un soin de dentelière.

 

La bonne heure du bonheur

Quelques années de cave sont requises pour que ce vin livre toutes ses qualités, ne soyez pas impatients.

 

Le hashtag

#lifeonthefastlane

 

Le bug

Les premiers crus des cousins Rothschild, lafite et mouton, ont fait beaucoup d’ombre au choix plus modeste du baron Edmond. Ce que Benjamin avait commencé à estomper.

 

Ce qu’en dit le Bettane+Desseauve

Mûr, rond, un peu chaud, tannin plutôt fin, il faudra l’attendre pour que son harmonie de texture donne le meilleur d’elle-même. 91 points

 

Ce sujet a été publié dans EnMagnum n°22 sous une forme différente 

 

 

mardi 13 juillet 2021

Mes magnums (144)
Un bordeaux qui mérite sa nouvelle directrice

Château Cantemerle, haut-médoc 2018

 


 

 

Pourquoi lui

C’est une belle propriété bien menée. L’intelligence du lieu, c’est le parc immense en bois et pelouses qui entourent le château. Il y a d’autres exemples à Bordeaux, sur les deux rives, assez peu. Et ce n’est sans doute pas seulement un souci esthétique. Saluons aussi l’arrivée de Laure Canu aux commandes de la propriété, en provenance du célèbre château Angélus. Elle succède à notre cher Philippe Dambrine.

 

On l’aime parce que

Cantemerle, il y a longtemps qu’on en boit. Au bout de dix ans, il se révèle avec une délicatesse bienvenue, un arrondi et une finesse épatante. Ce n’est pas la première qualité de son jeune âge, même si les choses ont fait des progrès considérables depuis plusieurs millésimes.

 

Combien et combien

47,60 euros.

8 000 magnums.

 

Avec qui, avec quoi

Tout le monde aime boire un bordeaux de dix ans quand il est bien fait. Du coup, sortez deux magnums et remplacez-les avec ce millésime.

 

La bonne heure du bonheur

On l’a dit, il faut l’attendre. Sans doute moins que les millésimes des années 2000, mais quand même. C’est idiot de boire ce magnum à cet âge-là.

 

Le hashtag

#heavencanwait

 

Le bug

Un tout petit nombre d’agités très bruyants n’aime pas les bordeaux des grands châteaux pour de stupides raisons idéologiques. Ce bug peut aussi être un avantage.

 

Ce qu’en dit le Bettane+Desseauve

Comme ses voisins du secteur Ludon-Macau, Cantemerle a souffert des intempéries des années 2017 et 2018, ce qui fait trébucher sa magnifique progression qualitative. Raison de plus pour faire confiance aux années précédentes, montrant toute la finesse dont ce vaste terroir de 90 hectares est capable avec un peu de patience.

2018. Très aromatique et marqué par son bois, avec des notes exotiques d’agrumes, mais un retour de bouche sur le cèdre et le pin. 90 points 

 

 

Ce sujet est paru dans le numéro 22 de EnMagnum sous une forme différente

mardi 6 juillet 2021

Mes magnums (143)
Un très joli blanc de Provence

Villa Baulieu, Grand vin blanc, coteaux-d’aix-en-provence 2016

 




Pourquoi lui
Je connais bien cette propriété d’exception, l’une des grandes de Provence, installée dans le cratère d’un volcan (éteint, rassurez-vous) sur un système d’irrigation mis en œuvre par les Romains. Une destination sans beaucoup de concurrence.

 

On l’aime parce que

Pierre Guénant a acquis l’endroit il y a 20 ans avec l’ambition dont ne se départissent jamais les grands entrepreneurs. Aujourd’hui, à tous égards, le pari est gagné, œno-tourisme et vins compris.

 

Combien et combien

91 euros.

160 magnums.

 

Avec qui, avec quoi

Avec de vrais curieux. S’ils sont un peu snobs, c’est très bien, le story-telling est so chic. L’assemblage à majorité de rolle ira aussi bien avec des poissons qu’avec un veau crémé aux cèpes ou, à la saison, un risotto aux truffes.

 

Il ressemble à quoi

C’est un très beau blanc, un vin de longue garde, déjà bon, bon tout le temps. La vinification en vendange entière (sans érafler les grappes) explique sans doute la fraîcheur et la complexité dynamique dont ce vin fait preuve.

 

La bonne heure du bonheur

Ayons tendance à garder les grands blancs sans exagération. Ce 2016 a quatre ans, accordons-lui deux ans de plus avant de le convier à dîner.

 

Le hashtag

#provenceterredeblancs

 

Le bug

Comme chaque millésime montre des progrès sensibles, faut-il attendre le prochain ?

 

Ce qu’en dit le Bettane+Desseauve

Une belle matière pour ce blanc qui montre les premiers signes d’évolution : boisé fondu, petits fruits confits, miel et cire d’abeille. Long, il a gardé sa nature croquante et va continuer à bien évoluer. 91/100

 

 

Ce sujet a été publié dans EnMagnum n°22 sous une forme différente.

mercredi 30 juin 2021

Mes magnums (142)
Parmi tous les Perrier de Champagne,
il y a Joseph

 

Joseph Perrier, Cuvée royale, blanc de blancs, champagne

 


 

 

Pourquoi lui

Il y a longtemps que nous adorons cette petite maison installée à Chalons-en-Champagne, loin de Reims et d’Épernay, proche de la Bourgogne. Les patrons du groupe Thiénot ne s’y sont pas trompés quand ils ont opéré un rapprochement avec la famille Fourmon chez Joseph Perrier. En même temps, ils sont cousins.

 

On l’aime parce que

On aime ces vins hors des routes, loin du mainstream. Mais tout près de la grande qualité qui est le plus petit dénominateur commun, n’en doutons pas.

 

Combien et combien

84 euros

1 500 magnums

 

Avec qui, avec quoi

Comme toutes ces marques moins célèbres et très enracinées dans leurs terroirs et leurs histoires, c’est un champagne de connaisseurs. Organiser le tour de table du dîner en fonction de cette donnée majeure.

 

Il ressemble à quoi

De la finesse, de l’expression, le caractère des gens qui le font. Un champagne de famille est aussi une qualité rare.

 

La bonne heure du bonheur

En Champagne, les bonnes maisons attendent avant de commercialiser, ce qui ne vous empêche pas d’ajouter deux ou trois années de vieillissement supplémentaires. C’est vous qui gagnez à la fin.

 

Le hashtag

#chalonsforever

 

Le bug

Il y a d’autres Perrier en Champagne (Laurent et Jouët) et Joseph est sans doute le moins connu. Au fond, c’est peut-être un avantage.

 

Ce qu’en dit le Bettane+Desseauve

Le vignoble compte 21 hectares qui couvrent un quart des besoins de la maison, avec notamment de très belles parcelles à Cumières et d’étonnantes caves de plain-pied creusées dans la colline, longues de 3 kilomètres. Le brut non millésimé est assurément l’un des meilleurs de sa catégorie, tout comme l’excellent blanc de blancs. La rare cuvée Joséphine, qui associe superbement saveur et raffinement, complète un remarquable tableau.

 

 

Ce sujet a été publié dans EnMagnum n°21 sous une forme différente