Le blog de Nicolas de Rouyn

Bonjour.
Ceci est un blog dédié au vin et au monde du vin, qu'on appelle aussi le mondovino. Et à tout ce qui entoure le vin, les belles tables,
les beaux voyages, les tapes dans le dos et les oreilles tirées.
Cela posé, ce qu'on y lit est toujours de-bon-goût-jamais-vulgaire,
ce qui peut plaire à votre mère. Dites-le lui.
(Only dead fish swims in ze stream).
Les photos sont signées Mathieu Garçon, sauf mention. Pour qu'elles soient belles en grand, il suffit de cliquer dessus.
Au fait, il paraît que "l'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération".
Nicolas de Rouyn



mardi 10 mars 2015

Château Pavie en smoking

Elle est très belle la bouteille de pavie 2012 avec sa nouvelle étiquette noire. Et elle est encore mieux EN MAGNUM, comme toujours.

Pour célébrer l’accession du Château Pavie au rang de premier cru classé A en 2012, Gérard Perse a suivi le même chemin qu’Hubert de Boüard pour Angélus (clic) et c’est, ici comme là, très réussi.

Il s’agit sans doute d’un « one-shot » et on peut croire que l’un comme l’autre retrouvera son étiquette originale pour le millésime 2013. Mais si l’on considère qu’une bouteille de grand vin est un objet de désir en soi, que les nouveaux prix d’Angélus et de Pavie exigent un habillage en rapport, il n’est pas exclu que ces messieurs trouvent leurs bouteilles beaucoup plus belles en noir.

Quitte à monter en gamme, autant aller au bout de l’idée.

14 commentaires:

  1. Quitte à favoriser la spéculation sur ce millésime, autant y aller à fond les ballons en effet...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et à part une contre-vérité aussi affligeante qu'obsolète, rien d'autre ?

      Supprimer
    2. Avant d'écrire des bêtises rances, demandez-vous quel spéculateur est prêt à engager un euro sur les bordeaux du millésime 2012.
      Et revenez dire pardon.

      Supprimer
    3. Je ne parlais évidemment pas du millésime bordelais dans son ensemble mais de Pavie qui justement entends bien favoriser l'inflation sur sa bouteille sur un millésime pourtant très moyen. Mais j'ai visiblement été trop loin dans l'insolence dont vous êtes si friand donc pardon, mes plus plates excuses.

      Supprimer
    4. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

      Supprimer
  2. Très joli, en effet.

    RépondreSupprimer
  3. si vous pouviez trouver une excuse pour Alléno, dans le genre de la bizarrerie que vous aviez inventée pour Robuchon, ce serait sympa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai toujours pensé que l'insolence est une vertu, ce qui explique que je publie votre commentaire pourri.
      Cela dit, je ne vois pas de quelle bizarrerie vous parlez.

      Supprimer
  4. Le même format d'étiquette pour la bouteille et le magnum ? Hum ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Où est le problème, exactement ?

      Supprimer
    2. Aucun problème. C'est peut-être un peu chiche de prévoir un même habillage pour plusieurs formats. Surtout quand la qualification au rang suprême attache tant d'importance à ce qui entoure la bouteille (70%?) et si peu au goût du vin (30%?). Une poignée d'euros économisés. Saine gestion. Voilà tout.

      Supprimer
    3. Oui, enfin bref. C'est équilibré dans les deux cas, donc ça roule. À part ça, ça va ?

      Supprimer
  5. Très belle présentation. un peu de ressemblance avec Angelus 2012 ce qui est le point négatif.
    Autre point, le chateau prétend s’être inspiré des anciennes étiquettes de pavie decesse des années 60 mais il y avait aussi du vert à l'époque. Je trouve dommage de ne pas l'avoir mis.

    RépondreSupprimer