Le blog de Nicolas de Rouyn

Bonjour.
Ceci est un blog dédié au vin et au monde du vin, qu'on appelle aussi le mondovino. Et à tout ce qui entoure le vin, les belles tables,
les beaux voyages, les tapes dans le dos et les oreilles tirées.
Cela posé, ce qu'on y lit est toujours de-bon-goût-jamais-vulgaire,
ce qui peut plaire à votre mère. Dites-le lui.
(Only dead fish swims in ze stream).
Les photos sont signées Mathieu Garçon, sauf mention. Pour qu'elles soient belles en grand, il suffit de cliquer dessus.
Au fait, il paraît que "l'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération".
Nicolas de Rouyn



vendredi 24 juin 2016

Mes magnums (9)

Château Gris, nuits-saint-georges 1er cru monopole 2013, Albert Bichot 



Ce qu’il fait là 
Un des très rares vins bourguignons à s’appeler “château”. Celui-là est gris, en plus, ce qui est assez chic (le toit). Il est niché à mi-pente dans un creux (comme on dit d’une vague) de la côte de Nuits et contemple la longue plaine fermée à l’est par le Mont-Blanc. Tout est réuni.

Pourquoi on l’aime 
Le clos rassemble toutes les qualités pour faire de beaux pinots (altitude, pente, exposition, sol, biodiversité). Et au Château Gris, on fait de beaux pinots.

Combien et combien 
60 magnums (nano-production).
150 euros le magnum.

Avec qui, avec quoi 
Avec un amateur qui ne partira jamais en danseuse sur une comparaison fumeuse entre bourgognes et bordeaux avec crochet par les rhônes.

Il ressemble à quoi 
Ce n’est pas un vin large ou puissant. Il est plus dentelier, fin et complexe, trame calcaire, ce genre de finesse que le monde aime de plus en plus.

La bonne heure du bonheur 
Ce jus élégant milite pour le retour des grands déjeuners du dimanche.
Nous aussi.

Le bug 
Il y en a très peu. Dans trois ans, ça vaudra le double.

Ce qu’en dit le Bettane+Desseauve 
Fruité, structuré, bel équilibre raffiné, beaucoup d’énergie. 16/20



Ce texte a été publié sous une forme différente dans ENMAGNUM numéro 3 (le numéro 4 est en vente chez votre marchand de journaux). Il fait partie d'une série de dix "interviews de magnums".

Voici ENMAGNUM #04, en kiosque depuis ce matin :





Aucun commentaire:

Publier un commentaire