Le blog de Nicolas de Rouyn

Bonjour.
Ceci est un blog dédié au vin et au monde du vin, qu'on appelle aussi le mondovino. Et à tout ce qui entoure le vin, les belles tables,
les beaux voyages, les tapes dans le dos et les oreilles tirées.
Cela posé, ce qu'on y lit est toujours de-bon-goût-jamais-vulgaire,
ce qui peut plaire à votre mère. Dites-le lui.
(Only dead fish swims in ze stream).
Les photos sont signées Mathieu Garçon, sauf mention. Pour qu'elles soient belles en grand, il suffit de cliquer dessus.
Au fait, il paraît que "l'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération".
Nicolas de Rouyn



lundi 2 décembre 2013

Le Grand Tasting en une heure chrono




Soixante minutes, c’est court, mais le Grand Tasting, pas question de le rater. Alors, pour faire les choses sérieusement, je ne vous accorde que six vins à goûter, six vignerons à rencontrer, six découvertes. Nous allons donc sortir des sentiers battus pour que le Grand T, même en une heure, reste une expérience inoubliable de A à Z.

On va commencer par A, justement. Alsace, Domaine Valentin Zusslin. Le vigneron, c’est Jean-Paul Zusslin. Goûtez ses grands crus si parfumés, si purs. Et comme vous aimez, commandez des vieux millésimes, c’est tellement rare.

B, comme Bordeaux. En deux vins. Un blanc parfait, celui de Fieuzal. Depuis 2007, le domaine renoue avec sa gloire passée. Les blancs sont étincelants. Et un rouge, celui du Château Peyrat-Fourthon, moins connu que d’autres, très bon. Le 2010 à 18 euros, c’est une chance. Normalement, les prix devraient grimper assez rapidement.
B encore, comme Bourgogne. Pour le plaisir du vin adorable, passez au stand du Château de Chamirey et goûtez le givry du Domaine de la Ferté. J’ai descendu un grand nombre de bouteilles de leur 2011, prenez ce conseil pour une recommandation forte.

C comme Champagne. Histoire de se refaire les papilles avant le dernier vin, foncez chez J.L.Vergnon. Là, Christophe Constant, vigneron champenois qui fait des choses magnifiques, vous attend de pied ferme.

Et pour finir heureux, I comme Italiens. Là, sur le stand de Podere Il Carnasciale, goûtez il-caberlot, très grand vin de Toscane, aussi rare que cher, une occasion unique. Pour plus de détail sur ce vin, cliquez ici

Voilà, votre heure est finie. À l’année prochaine.
Demain sur ce blog, six autres vins pour ces Parisiens pressés qui ne prennent pas le Grand Tasting pour un gigantesque bar à vins.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire