Le blog de Nicolas de Rouyn

Bonjour.
Ceci est un blog dédié au vin et au monde du vin, qu'on appelle aussi le mondovino. Et à tout ce qui entoure le vin, les belles tables,
les beaux voyages, les tapes dans le dos et les oreilles tirées.
Cela posé, ce qu'on y lit est toujours de-bon-goût-jamais-vulgaire,
ce qui peut plaire à votre mère. Dites-le lui.
(Only dead fish swims in ze stream).
Les photos sont signées Mathieu Garçon, sauf mention. Pour qu'elles soient belles en grand, il suffit de cliquer dessus.
Au fait, il paraît que "l'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération".
Nicolas de Rouyn



jeudi 6 octobre 2016

Mes magnums (22)
un chablis, un beau chablis

Château de Béru, cuvée Côte aux prêtres, chablis 2014 



Ce qu’il fait là 
Un chablis de belle origine a sa place dans toutes les portes de frigo. Il y a très peu d’occasions qui écartent le chablis. Un beau chablis, c’est frais, tranchant, aromatique, donc indispensable.

Pourquoi on l’aime 
Béru est un vrai château du XVIIIe et l’une de ses ailes fait office de cuvier, de chai. Cette production dynastique n’a jamais changé de main et c’est Athénaïs de Béru, énième représentante d’une famille en place depuis quatre siècles, qui est l’œnologue en charge des vins.

Combien et combien 
500 magnums. 45 euros le magnum

Avec qui, avec quoi 
Avec tout ce qui nécessite de la pureté, du vif, du goût. Des meilleures huîtres aux plus raffinés des poissons. Et les amateurs qui vont bien avec ce programme.

Il ressemble à quoi 
Aux coteaux qui l’ont vu naître. Il y a de la nature et du vrai, du complexe et de la rigueur. Ce n’est pas un « vin de copains ».

La bonne heure du bonheur 
De l’apéritif au fromage, avec une prime aux fins de journées chaudes, c’est de saison.

Le bug 
J'aurai du boire le clos-béru, une parcelle contiguë au château qui est un peu le jardin personnel d’Athénaïs.

Ce qu’en dit le Bettane+Desseauve 
Le Bettane+Desseauve n'en dit rien pour une raison que j'ignore, mais je vais me renseigner

Le plus 
Lire aussi un bel article sur les vins de Béru (clic)


Ce texte a été publié sous une forme différente dans ENMAGNUM numéro 4. Il fait partie d'une série de onze "interviews de magnums".
Toutes les photos de la série Mes magnums sont signées Fabrice Leseigneur.

Voici ENMAGNUM #05, en vente chez votre marchand de journaux depuis quelques jours :





Aucun commentaire:

Publier un commentaire