Le blog de Nicolas de Rouyn

Bonjour.
Ceci est un blog dédié au vin et au monde du vin, qu'on appelle aussi le mondovino. Et à tout ce qui entoure le vin, les belles tables,
les beaux voyages, les tapes dans le dos et les oreilles tirées.
Cela posé, ce qu'on y lit est toujours de-bon-goût-jamais-vulgaire,
ce qui peut plaire à votre mère. Dites-le lui.
(Only dead fish swims in ze stream).
Les photos sont signées Mathieu Garçon, sauf mention. Pour qu'elles soient belles en grand, il suffit de cliquer dessus.
Au fait, il paraît que "l'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération".
Nicolas de Rouyn



mardi 9 février 2021

Mes magnums (134) Le super-bandol qu'on connaît moins

 

Domaine de Terrebrune, bandol rouge 2017

 

Pourquoi lui
Il n’est pas le plus connu, ni le plus diffusé. Pourtant, c’est l’un des meilleurs et l’histoire récente du cru donne envie d’y goûter, d’en parler.

On l’aime parce que
Nous aimons les bandols. Cette appellation abrite un grand nombre d’excellents faiseurs. Terrebrune tient son rang avec talent.

Combien et combien
61 euros

1 000 magnums

Avec qui, avec quoi
Un bandol, un rouge surtout, est un vin qui réclame quelques attentions. Et Terrebrune fait partie depuis longtemps du Top 5 de l’appellation. Les vins se goûtent très bien avec une gastronomie solide et goûteuse, sans forcément faire appel aux fondamentaux de la Provence.

Il ressemble à quoi
C’est un vin qui développe une pointe de sauvagerie, maîtrisée certes, mais quand même. Des notes de garrigue, évidemment, assemblée à des touches animales et des finales salines qui nous rappellent que cette vigne regarde la Méditerranée, du haut de ses restanques.

La bonne heure du bonheur
Un grand mourvèdre s’attend. Chez Terrebrune, on sait aussi attendre les rosés. Et vous, vous n’êtes pas pressé.

Le hashtag
#provenceterrederouges

Le bug
Le nouveau propriétaire a été l’équipier d’Olivier de Kersauson. Non, je rigole.

Ce qu’en dit le Bettane+Desseauve
Ici, on mène avec sensibilité ce terroir très spécifique d’Ollioules qui exprime des bandols tout en délicatesse, vieillissant merveilleusement bien, aussi bien en rouge qu’en rosé. Ce domaine discret de 30 hectares, niché dans un coin bucolique de l’appellation, mérite toute notre attention. Les vins sont à l’image du lieu. Aérez-les bien à l’avance, rouges comme rosés, c’est là qu’ils livreront tout leur potentiel
.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire