Le blog de Nicolas de Rouyn

Bonjour.
Ceci est un blog dédié au vin et au monde du vin, qu'on appelle aussi le mondovino. Et à tout ce qui entoure le vin, les belles tables,
les beaux voyages, les tapes dans le dos et les oreilles tirées.
Cela posé, ce qu'on y lit est toujours de-bon-goût-jamais-vulgaire,
ce qui peut plaire à votre mère. Dites-le lui.
(Only dead fish swims in ze stream).
Les photos sont signées Mathieu Garçon, sauf mention. Pour qu'elles soient belles en grand, il suffit de cliquer dessus.
Au fait, il paraît que "l'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération".
Nicolas de Rouyn



lundi 22 mars 2021

Mes magnums (139)
Un millésime 2003 en pleine forme

 

Palmer, Grands Terroirs, champagne 2003



Pourquoi lui
Issu d’une coopérative de haut niveau, connue aussi pour faire les vins, ou une partie d’entre eux, de quelques marques célèbres, le champagne Palmer est une pépite assez méconnue. Intéressons-nous.

 

On l’aime parce que
Tous les vins de la gamme respirent la belle exécution, le savoir-faire, la précision, l’envie d’être tout en haut de l’affiche.

 

Combien et combien
350 euros

1 703 magnums

 

Avec qui, avec quoi
Il y a deux écoles. Les amateurs de champagne à l’apéritif et pas au-delà et ceux qui le voient bien à table. Sur une entrée iodée, bien sûr, mais aussi sur une volaille blanche crémée, une gastronomie japonisante, une modernité bien tournée. Chacun fait comme il veut et ce Palmer se plie à toutes les volontés avec une égale bonne humeur.
 

Il ressemble à quoi
Un grand champagne. Avec ce qu’on attend de complexité, de profondeur, de bel âge. Aussi, la fraîcheur, le caractère désaltérant, l’envie d’un autre verre.

 

La bonne heure du bonheur
Il arrive sur le marché avec dix-sept années de cave. Venu des affres d’un millésime de grande chaleur, il se goûte ici et maintenant sans plus de patience. En avant.

 

Le hashtag
#vivelacooperation

 

Le bug
Pas certain qu’on en trouve partout.

 

Ce qu’en dit le Bettane+Desseauve
Cette maison de champagne modèle regorge de pépites millésimées qu’elle fait vieillir longuement dans ses caves et en magnums. Millésime marqué par une canicule qui fit parler d’elle, ce 2003 révèle aujourd’hui une plénitude et une jeunesse éblouissantes : grand bouquet de miel, de noisettes et de fleurs fraîches, corps ample et velouté, grande profondeur persistante et intensément savoureuse. Du grand art.

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire