Le blog de Nicolas de Rouyn

Bonjour.
Ceci est un blog dédié au vin et au monde du vin, qu'on appelle aussi le mondovino. Et à tout ce qui entoure le vin, les belles tables,
les beaux voyages, les tapes dans le dos et les oreilles tirées.
Cela posé, ce qu'on y lit est toujours de-bon-goût-jamais-vulgaire,
ce qui peut plaire à votre mère. Dites-le lui.
(Only dead fish swims in ze stream).
Les photos sont signées Mathieu Garçon, sauf mention. Pour qu'elles soient belles en grand, il suffit de cliquer dessus.
Au fait, il paraît que "l'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération".
Nicolas de Rouyn



mardi 2 janvier 2018

Shawn, le winemaker qui organise
des concours de beauté

Il s’appelle Shawn Mathyse, il a 29 ans, mais déjà beaucoup de métier dans cette Afrique du Sud qui l’a vu naître. Dès son arrivée en stage à la Tasting Room du domaine, Ken Forrester a repéré ses aptitudes et l’a poussé pour qu’il fasse de solides études. Il l’a inscrit dans l’Université du vin de Stellenbosch où il est resté trois ans. Pour Shawn, c’était facile, il faisait tous ses stages chez Ken, ce qui l’a sans doute empêché d’aller voir ailleurs, mais ce qui a peu à peu conforté sa position et son futur métier. Sur ce sujet, il s’exprime avec infiniment d’humilité, bien sûr, il ne fait pas le malin du tout, mais quand on le pousse un peu, on réalise que c’est plus important que ce qu’il veut bien nous dire. Chaque fois que Ken Forrester s’en va courir le monde pour vendre le vin, c’est Shawn qui se débrouille tout seul à toutes les étapes de la vinification, mise en bouteille comprise. Il fait ça sous l’œil bienveillant de Pieter Rossouw, 45 ans, chef de culture passionné et très impliqué dans la qualité, qui dirige une équipe de 30 permanents avec autant de sérieux que de bonne humeur, la marque de ce domaine. Shawn dit qu’il veut se spécialiser dans le chenin blanc, mais de confidences en confidences, on comprend son intérêt pour le vin, « J’adore créer un vin en modifiant le goût par l’assemblage de cépages différents, le jeu des proportions. C’est passionnant, c’est une cérémonie, d’ailleurs j’appelle ce moment le Concours de beauté ».
Aujourd’hui, Shawn est l’assistant de Ken Forrester, il a la charge des grands vins du domaine. Mais pas seulement. Ken lui a permis de mener des expérimentations sur quelques barriques de chenin. Son vin s’appelle Dirty Little Secret, c’est un vin à la limite du « nature », c’est-à-dire très peu protégé. C’est très bon, incroyablement suave, il porte aussi un numéro, One, puisque c’est le premier essai qui devrait voir la mise en marché d’un petit millier de bouteilles qu’on trouve déjà dans le plus hype des bars de Londres, le fameux 67, Pall Mall. Le second sera numéroté Two, mais comme il a poussé l’expérimentation un peu loin, il n’en reste plus qu’une barrique et c’est un vin très différent. Shawn espère bien que ça continuera longtemps et que jamais il ne fera le même Dirty Little Secret.

Shawn et son Dirty Little Secret

La photo : Mathieu Garçon

Cet article a été publié sous une forme différente dans le supplément Spécial Vin du Journal du Dimanche, en juin 2017

Aucun commentaire:

Publier un commentaire