Le blog de Nicolas de Rouyn

Bonjour.
Ceci est un blog dédié au vin et au monde du vin, qu'on appelle aussi le mondovino. Et à tout ce qui entoure le vin, les belles tables,
les beaux voyages, les tapes dans le dos et les oreilles tirées.
Cela posé, ce qu'on y lit est toujours de-bon-goût-jamais-vulgaire,
ce qui peut plaire à votre mère. Dites-le lui.
(Only dead fish swims in ze stream).
Les photos sont signées Mathieu Garçon, sauf mention. Pour qu'elles soient belles en grand, il suffit de cliquer dessus.
Au fait, il paraît que "l'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération".
Nicolas de Rouyn



vendredi 8 avril 2011

Primeurs 2010, Bettane, Desseauve et fin.


La Semaine des primeurs s’achève sur ces derniers commentaires de Michel Bettane. Et d’abord, cet ultime avis de Thierry Desseauve, rentré à Paris.

« Des impeccables dans un registre accessible : fontenil, bad-boy (par Thunevin), chambrun, capet-guiller, croix-figeac. »

Michel Bettane et le Médoc :
« Haut-médoc, saint-julien, pauillac, saint-estèphe. Cette dégustation confirme l'homogénéité du millésime. Aucun vin faible. Maturités assez exceptionnelles sur une trame sérieuse. »
« Calon-ségur. Simplicité dans l’évidence. Cap-bern-gasqueton, vinifié pour la première fois dans un chai ultra-moderne (par le même propriétaire que Calon), est la bonne surprise. »
« Cos-d’estournel. Plus droit et plus strict que le 2009, mais aussi impressionnant de réussite. Les-pagodes-de-cos rivaliseront avec les-forts-de-latour pour la place de meilleur second vin du millésime. »
« Les saint-estèphes et les pauillacs nord sont les sommets du millésime. »


Conclusion de la semaine, par Michel Bettane :
« De très belles premières impressions. Deux points importants : la grande variabilité d'un échantillon à l'autre pour un même vin. Goûté en dégustation collective ou à la propriété, on observe des différences. Cela n'autorise donc pas à porter des avis trop arrêtés sur chaque cru. Ces dégustations en primeur ne sont qu'une ébauche de jugement, une première approche. On les regoûtera au cours de leur élevage, puis une fois mis en bouteille. »

Voilà. Le rideau tombe sur les primeurs. Dès demain, nous retrouverons ce blog comme nous l'avons laissé, léger, incisif et déconnant. Et pour commencer, un "post" de Clémentine de Lacombe, tombée amoureuse de Carole Bouquet. Même amoureuse, elle reste spirituelle…

Aucun commentaire:

Publier un commentaire