Le blog de Nicolas de Rouyn

Bonjour.
Ceci est un blog dédié au vin et au monde du vin, qu'on appelle aussi le mondovino. Et à tout ce qui entoure le vin, les belles tables,
les beaux voyages, les tapes dans le dos et les oreilles tirées.
Cela posé, ce qu'on y lit est toujours de-bon-goût-jamais-vulgaire,
ce qui peut plaire à votre mère. Dites-le lui.
(Only dead fish swim in ze stream).
Les photos sont signées Mathieu Garçon, sauf mention. Pour qu'elles soient belles en grand, il suffit de cliquer dessus.
Au fait, il paraît que "l'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération". Nicolas de Rouyn



mardi 29 novembre 2011

Marine Le Pen et William Fèvre, la vérité

William Fèvre, l’ancien propriétaire des chablis William Fèvre, a invité Marine Le Pen à visiter les chais de la marque. Il en a profité pour tenir des propos inacceptables, elle aussi. Quelques esprits faibles, provoqués par le blogueur Antonin Iommi-Amunategui sur son site Vindicateur, ont lancé un appel au boycott de la marque William Fèvre. Cet amalgame imbécile est purement scandaleux. Le forum La Passion du vin, mais dans le cadre de sa charte de bonne tenue, a entretenu le débat toute la journée d’hier.


Joseph Henriot, le président du groupe La Vigie (champagnes Henriot, bourgognes Bouchard Père & Fils à Beaune, chablis William Fèvre) m’a envoyé le texte qui suit en réponse à cette campagne de dénigrement sans objet.
« Samedi 26 novembre, Monsieur William Fèvre a invité personnellement chez lui, à Chablis, Madame Marine Le Pen.
La société William Fèvre, que Monsieur Fèvre a cédée en totalité au groupe familial La Vigie depuis plus de 10 ans, ne s’est en rien associée à cette démarche strictement personnelle de Monsieur Fèvre. Nous souhaitons vivement qu’aucun amalgame d’aucune sorte ne soit fait entre notre société et la personne de Monsieur Fèvre, qui nous loue certains locaux techniques inclus dans ses immeubles de Chablis.
Notre Maison a pour unique mission de produire des grands vins de Chablis. Les opinions politiques personnelles de Monsieur Fèvre ne la concernent en rien.
»
C’est clair et net.
Joseph Henriot m’a assuré que William Fèvre, le monsieur, n’a aucune fonction dans William Fèvre, l'entreprise. Il est propriétaire des locaux loués à William Fèvre, les vins, et qui ont été visités par Marine Le Pen. Joseph Henriot m’a également fait part des relations qu’il entretient avec William Fèvre en des termes que je ne puis reproduire ici.
Tout ceci confirme ce que nous savions déjà et que tout homme doté d’un cerveau en bon état de marche pouvait conclure de lui-même : il n’y a pas d’affaire William Fèvre. Fermez le ban et continuons à nous régaler le cœur léger avec les grands chablis de la maison William Fèvre.

La photo : Joseph Henriot, propriétaire des chablis William Fèvre, photographié par Mathieu Garçon.

41 commentaires:

  1. Je ne souhaite pas prolonger inutilement la polémique, mais une question me vient : La visite des chais par une personnalité politique de premier rang, avec tout ce que cela implique de logistique et de sécurité, a-t-elle pu être organisé sans l'aval, ou tout du moins la connaissance de M. Henriot ?

    Je note au passage que les propos tenus ne sont ni commentés ni encore moins condamnés.

    RépondreSupprimer
  2. La vérité, c'est que William Fèvre, l'homme, est toujours propriétaire de "locaux techniques" (manifestement il s'agit notamment des chais, ce qui n'est pas n'importe quel local technique) et qu'il n'est donc pas absolument en-dehors de la maison William Fèvre, puisqu'encore propriétaire de certains murs, percevant des loyers. Sa démarche "engage" donc forcément la maison, qui peut bien le déplorer par ailleurs.

    Les vérités sont toujours nuancées, et on a pu faire preuve de manque de nuance, ici ou là, certes, mais le problème persistant de Henriot c'est que "William Fèvre" c'est aussi le nom de ses vins. Un nom, une marque, une image, c'est important. Et il ne suffit pas d'un communiqué pour s'en démarquer, à mon sens.

    RépondreSupprimer
  3. @la terre vue du vin : je ne sais pas. Le fait qu' William Fèvre soit propriétaire des locaux ne lui donne pas le droit d'y faire ce qu'il veut. C'est comme si le propriétaire d'un appartement loué le faisait visiter à des copains. Mais ce sont des choses qui arrivent, comme chacun sait.
    Ce n'est pas le rôle d'un dirigeant d'entreprise de faire connaître son opinion politique.
    @Antonin : tu as raison, c'est bien ce qui rend Joseph Henriot très amer. D'autant plus qu'il semble que William Fèvre soit un vieux monsieur très "incohérent" dans ses prises de position. Il est de notoriété publique que ce vieux monsieur s'est récemment converti au judaïsme. Est-ce vrai ? Si oui, mettons toute cette confusion intellectuelle sur le compte du très grand âge.

    RépondreSupprimer
  4. Evidemment, ils ne vont pas dire l'inverse.

    Je veux bien prendre en compte le raisonnement de William Fèvre, l'entreprise : mais alors, il faut reconnaître l'immense erreur de comm'... Marine arrive et personne dans l'entreprise n'est au jus ?

    Bon après, au vu de l'importance du groupe, de sa renommée, du nombre de pages de pub achetées dans les magazines, du fait qu'ils soient des partenaires incontournables, il est évident qu'on ne peut décemment pas critiquer William Fèvre, ni l'entreprise ni l'homme.

    RépondreSupprimer
  5. C'est comme si ma conjointe invitait un ultra-conservateur à une soirée que nous aurions prévu ensemble, qu'ils se mettaient à débloquer sur les immigrants, et que je me dissociais en disant: "Hé, c'est elle qui l'a invité, pas moi."

    Quand on n'est pas d'accord, on expulse à grands coups de pied au cul.

    RépondreSupprimer
  6. Vu de l'étranger, cette "non-affaire" fait sourire. Je dis bien "non-affaire", je ne parle pas des propos de William Fèvre ou de Marine Le Pen (dont je ne connais pas la teneur) qui sont très certainement condamnables.
    Peut être que M. Fèvre est encore propriétaire de quelques murs (peu importe qu'il s'agisse du chai ou du hangar à tracteurs), mais en quoi cela lie t-il cet individu à la société propriétaire de l'entreprise, si ce n'est que financièrement évidemment? Et si demain un employé de la société William Fèvre insulte les juifs de France, ou sa boulangère, c'est encore l'entreprise qui sera responsable?
    Je crois qu'il ne faut pas tout confondre et ne pas faire de mauvais procès. La toile est un espace de liberté formidable mais il y a des combats plus importants, non?
    Mon combat du moment se cantonne à savoir quelle bouteille je vais ouvrir à midi.
    Bon appétit depuis Barcelone !!

    Dominique ROUJOU DE BOUBEE, bon vivant (mince! c'est le titre du blog)

    RépondreSupprimer
  7. Il a bonne mémoire, le père William, qui rappelle son aventure chilienne sous "Monsieur Pinochet". Je comprends le malaise de M. Henriot, mais je maintiens mes propos et mon argumentaire initial : William Fèvre, l'homme, fait encore partie de cette maison, moralement (son nom sur les bouteilles) et physiquement (propriétaire des chais). Le problème n'est pas qu'anecdotique, et les propos tenus par le vieux loustic méritent plus qu'une simple amertume, à mon avis... A suivre, donc.

    RépondreSupprimer
  8. Comme bon patriote, M. William Fèvre a préféré investir ses deniers au Chili... à moins que ce ne soit par amitié pour Pinochet. Quant au vin, boisé jusqu'à la caricature qu'il osait nommé Chablis...jamais pu en avaler une goutte.

    RépondreSupprimer
  9. Par ailleurs, je n'ai pas envie de boire un vin qui porte en gros le nom d'un type qui trouve Pinochet sympa (et je ne parle même pas des Le Pen, notez). Vous, oui ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rarement vu une réaction aussi peu élaborée...

      Supprimer
    2. Reste que Le Pen, Henriot, Fèvre, tout cela me rappelle quelque chose :
      http://www.dailymotion.com/video/xbef1i_pierre-dac-bagatelle-sur-un-tombeau_fun#.UbmcPJU1hw0

      Supprimer
    3. Quel lien entre Joseph Henriot,et Philippe Henriot ?

      Supprimer
  10. Concernant le judaïsme, c'est là argument assez bizarrement utilisé. Les choses ont changé, du moins en apparence : le FN nouvelle mouture cherche à se désolidariser du papa. Marine Le Pen essaie justement de se récupérer le vote juif par un tour de passe-passe dont elle a le secret. Un petit lien, entre autres http://www.slate.fr/story/35151/marine-le-pen-juifs-fran%C3%A7ais

    RépondreSupprimer
  11. Débat intéressant sur les réseaux virtuels dans un contexte où on devient ami avec des personnes dont on peut finir par découvrir leurs côtés finalement rédhibitoires à nos yeux (je ne vise personne).
    Est-ce que si je continue à boire du chablis William Fèvre, mes amis considéreront que je soutiens les idées politiques du propriétaire des chais où sont élevés ces vins ?
    Merci à Bon Vivant de nous donner la position du faiseur et vendeur de bouteilles étiquetées William Fèvre. Dommage de voir leurs étiquettes tâchées. Même si ce n'est certainement pas l'amertume déclenchée par cette tempête dans les 12cl de la communauté qui décidera Joseph Henriot à aller mettre ses futs de chablis sous d'autres toits et à changer le nom sur leurs étiquettes pour vendre son vin à l'océan des consommateurs (même espagnols ;-) Dominique).
    La dernière goutte restera quand même amère pour moi en tant que membre de cette communauté qui s'attache autant aux vignerons qu'à leurs vins: comment ne plus avoir l'image de monsieur William Fèvre en tête à la prochaine lampée d'un chablis William Fèvre ?

    RépondreSupprimer
  12. Cessons de banaliser ce qui ne peut pas l'être. Madame est en campagne, elle soulève ici comme ailleurs des problèmes qu'elle prétend résoudre, elle vient caresser dans le sens du poil ceux qui considèrent leurs problèmes de chaque jour négligés par le gouvernement (en l'espèce, les vignerons). Elle ne peut pas être considérée comme le simple agitateur provocateur, manipulé autant que manipulateur, qu'était son père. En 2011, et 2012 sera pire, le nom de Le Pen a une vraie réalité politique (je note d'ailleurs que la presse rapporte que son staff a été quelque peu "bousculé" par les propos tenus par Monsieur Fèvre). Ensuite, on ne peut pas créer des marques et les images qui vont avec, demander aux gens de respecter (acheter) une telle plutôt qu'une autre pour les valeurs qu'elle porte pour ensuite leur demander de ne pas réagir quand "leur" marque se démarque de leurs opinions et croyances profondes. Monsieur Henriot, qui était au courant - cela semble évident, tout le quartier devait l'être - pourrait réagir plus fermement. Comme il a été demandé à LVMH de condamner les propos tenus par le vieux Guerlain racontant au 13h qu'il bossait comme un n…, ces paresseux. Cela n'a rien changé à la qualité des parfums, et rien n'empêche de continuer à boire ces "grands chablis". Mais puisque consommer (ou ne pas consommer) est aujourd'hui un acte politique (le seul qui reste ?), laissons en paix ceux qui ne veulent plus boire de ce vin-là. Je ne vois pas là-dedans de faiblesse d'esprit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si, Monsieur l'anonyme, la qualité des parfums a bien changée. Quant aux Chablis, on n'est pas obligé de boire ceux du collabo. Il y a tant d'autres grands Chablis à découvrir et de noms à retenir...

      Supprimer
  13. J'ajoute pour notre ami de Barcelone que oui, la société serait tenue responsable et sommée de réagir si, par exemple, l'un de ses employés insultait un coursier, dans les locaux de l'entreprise s'entend.
    Pour finir, d'une société qui s'appelle La Vigie, une si jolie et indispensable fonction, on est en droit d'attendre qu'elle comprenne ce qui se joue ici. Pour qu'il n'y ait pas "d'amalgame", le mieux est de jouer la clarté absolue.

    RépondreSupprimer
  14. Pour faire une réponse un peu générale, j'en appelle à un peu plus de réalisme. Je n'ai pas le sentiment que Monsieur Henriot soit entouré d'une équipe spécialisée dans la communication de crise, comme tous les gens qui font honnêtement et sincèrement un métier de passionné. Il fait face de la manière la plus sobre et la plus droite. Antonin, qui en connaît un rayon, devrait savoir qu'on ne délocalise pas comme ça une entreprise pinardière, ses chais, ses étiquettes. Voilà tout. Une entreprise à cheval entre Reims, Beaune et Chablis, c'est pas LVMH. C'ets juste une équipe qui fait du mieux qu'elle peut. Et il se trouve que, dans le genre, elle fait très bien ses champagnes, ses bourgognes et ses chablis. C'est déjà beau. Et c'est tout ce qu'on lui demande. Le reste, c'est de l'actu-intox pour faire vibrer les JT.

    RépondreSupprimer
  15. De toute façon les Chablis Fevre c'est pas bon !! Je risque pas de boycotter je bois du Raveneau !

    RépondreSupprimer
  16. Si Antonin devient buveur d'étiquette, alors là je ne pige plus rien.......Michel Bettane

    RépondreSupprimer
  17. ça va vite sur Internet, trop vite parfois. LPV comme le souligne Nicolas de Rouyn a été le théâtre d'un débat à ce sujet. Et le débat a fait rage, il a été modéré par les administrateurs, eux même pas forcément modérés d'ailleurs ... Le communiqué du groupe Henriot est en ligne aussi sur LPV, ce qui semble être tout à fait normal, puisque des photographies y ont été publiées qui tendaient à vouloir prouver l'implication du groupe Henriot dans cette réception malheureuse. Le communiqué de Henriot est utile et nécessaire, tout comme il est "responsable". Je l'attendais personnellement.

    Quoi qu'il en soit ; ces interrogations, ces débats auront été fort utiles eux aussi, intéressants à plus d'un titre. Ils apprennent : ils apprennent que beaucoup ne sont pas prêts à accepter n'importe quoi, ils imposent de réfléchir sur nos propres choix.

    Personnellement, je continuerai de boire les vins de Fèvre avec attention et sans doute plaisir ce qui n'était pas forcément l'état d'esprit qui était le mien encore hier.

    Bien cordialement à tous,

    Jérôme Pérez
    http://lapassionduvin.com

    RépondreSupprimer
  18. Ce Monsieur Fèvre fait bien ce qu'il veut.
    Ce soi-disant bien pensant de la Pssion du Vin ferait mieux de se taire car ce site n'est pas un forum politique.

    RépondreSupprimer
  19. Ce qui est très gênant dans ce type de débat, c'est les intérêts économiques des uns et des autres. Je comprends aisement que M.Bettane ou De Rouyn défendent une maison qui va assister au Grand Tasting ! Ca doit être ça qu'on appelle déontologie...

    RépondreSupprimer
  20. @Anonyme de 11:19 : le groupe Henriot, pour ses différentes marques (Bouchard P & F, Fèvre et Henriot), est présent au Grand T comme la plupart des belles maisons françaises, italiennes, espagnoles. 417 en tout. Est-ce une raison pour ne pas défendre la vérité et combattre l'injustice dont il a été victime dans cette lamentable affaire ? Est-ce que le fait qu'il soit "client" nous empêche de parler de lui ? Revenez à la raison, cher anonyme.

    RépondreSupprimer
  21. Merci à Jérôme Perez pour son commentaire réaliste et bienveillant.

    RépondreSupprimer
  22. Désolé cher Nicolas mais le terme "injustice" est totalement déplacé ! Comment pensez-vous qu'un tel déplacement ne se fasse sans l'accord du groupe??? Et je le répète, il me parait difficile que vous soyez à la fois juge et partie !
    Pour ce qui est de la "plupart des belles maisons française"...cela n'engage que vous....

    RépondreSupprimer
  23. @Anonyme de 11:24 : je sais que Joseph Henriot a été mis devant le fait accompli. Et ce qui "n'engage" que moi est le principe fondateur du concept même d'opinion et l'occasion d'ouvrir des débats autrement plus fructueux que cette non-affaire Fèvre

    RépondreSupprimer
  24. The Echoing Green30 novembre 2011 12:13

    Sinon, le 28 novembre était le 184ème anniversaire d'un autre William, Blake.
    On dispose depuis cette année d'une version remastérisée de l'enregistrement de Songs of Innocence and Experience qu'avait réalisé Ginsberg en 70.
    Une jolie opportunité d'écoute en savourant un bon verre de Chablis WF.
    Oh well...

    RépondreSupprimer
  25. Oups ... 28-11-1757 / 28-11-2011: 254ème anniversaire de William Blake ... d'aucuns naissent posthumes

    RépondreSupprimer
  26. Antonin Iommi-Amunategui et William Fèvre interrogés ce soir par France 3 Bourgogne à propos de la venue de Marine Le Pen à Chablis : http://www.pluzz.fr/jt-19-20-bourgogne-2011-11-30-19h00.html (reportage à 1mn30)

    RépondreSupprimer
  27. Merci du lien, François. Je n'étais pas devant mon écran ce soir… Je cours voir ça. En espérant très fort qu'Antonin ne se sera pas laissé débordé par la caméra de France 3.

    RépondreSupprimer
  28. Vu le film. Où Antonin démonte lui-même le fil de son scandale à deux balles et le bon con de journaliste ne réagit pas, il gobe. Un p'tit scandale avec Marine Le Pen, c'est toujours bon à prendre. Quand même, à la fin, il dit que ça n'affecte pas les ventes de chablis WF. Dur pour l'influence du blog, dur pour Antonin. Antonin, tu t'es fait avoir en voulant pousser ton bouzin.

    RépondreSupprimer
  29. Pour des raisons techniques (gros doigts sur iPhone qui bouge), un commentaire que je souhaitais publier a été supprimé. Mais comme je ne souhaite pas censurer et que je reçois par mail les commentaires, pomme C pomme V, le voici :
    Patrice Drucbert, oenologue consultant a ajouté un nouveau commentaire sur votre message "Marine Le Pen et William Fèvre, la vérité" :

    Et pourquoi cette brave Marine n'aurait elle pas le droit d'aimer le vin de CHABLIS et de visiter des caves?

    Patrice

    RépondreSupprimer
  30. Bonjour,

    Vous dites " Tout ceci confirme ce que nous savions déjà et que tout homme doté d’un cerveau en bon état de marche pouvait conclure de lui-même : il n’y a pas d’affaire William Fèvre ".

    Je dirais également que toute femme dotée d'un cerveau en bon état de marche en conclurait de même ;-).

    Bien amicalement,
    Erynn

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hi hi hi, bien sûr. L'homme est ici pris au sens humain. Merci d'abonder

      Supprimer
  31. il faut savoir que tous les documents de solde de tout compte lors de travaux des saisonniers au domaine de poncie sont a envoyer a monsieur william fevre. alors quoi penser de vos commentaires quand on sait qu un franco marocain a eu un tres grave accident de travail en juillet 2012
    cet homme d origine marocaine et adopte par un couple chretien est actuellement avec les sequelles de traumatisme cranien et a depose plainte pour mise en danger de la vie d autrui contre le gerant du sas chateau de poncie et empoisonnement par hinalation de produits chimiques lors du traitement des vignes. maintenant apres marine lepen on empoisonne par le chimique les maghrebens. les procedures sont en cours au tribunal de grande instance de lyon et je vous promet que cet homme est un humanitaire reconnu autant par le gouvernement francais que le maroc et ca va faire tres mal a l orgueil de ces gens qui recoivent marine lepen et qui disent voyons le vin et non la philosophie et les pensees politiques sur les immigres

    RépondreSupprimer
  32. monsieur nicolas de rouyn si vous souhaitez connaitre le talent d un artiste createur
    avec les pierres seches de SAINT ROMAIN
    je vous invite a visiter le domaine de Frederic Cossard a Saint Romain .
    l Artiste est Christofer Babin de la creation a la realisation de l oeuvre et aussi la realisation de la pose des panneaux sandwichs de la cave de frederic cossard sans bouger les tonneaux avec le nettoyage toit
    tout cela pour vous informer que CHRISTOFER BABIN EST UN VRAI HOMME TRAVAILLEUR ET AIME LES GENIES DU VIN COMME FREDERIC COSSARD DE SAINT ROMAIN
    ET THIBAULT LIGER BEL AIR DE NUITS SAINT GEORGES

    RépondreSupprimer
  33. JE PLAINDS MONSIEUR JOSEPH HENRIOT DE SE RETROUVER AU MILIEU DE TOUS CES GENS QUI LE SALISSENT VRAIMENT MAIS SI JE PRENDS LE TRAVAIL D UN ARTISAN CHARPENTIER POUR REFAIRE MA MAISON ET QUE SES OUVRIERS METTENT LES TUILES DANS LE MAUVAIS SENS
    ALORS JE POURRAI CHANTER IL PLEUT DANS MA MAISON
    ET JE N AURAI QU UN SEUL RECOURS REFUSER DE PLAYER LA FACTURE ET EXIGER REPARATIONS SUR LE CHAMP
    DONC IL PLUT DU VIN DANS LE GROUPE LA VIGIE
    MAIS PERSONNE VEUT PAYER LA FACTURE MIS A PART WILLIAM FEVRE QUI ASSUME PLEINEMENT SON IDEOLOGIE FACHISTE
    DONC LORSQUE L ON BOIT UN VIN DE GRANDE QUALITE CONNAISSONS VRAIMENT LE VIGNERON
    ET SON RESPECT POUR UN VIN POUR TOUS ET TOUTES ET NON UN VIN REPRESENTANT PINOCHET ET HITLER ET LEPEN .
    QUELLE HONTE DE TENTATIVE MARQUETING ERRONE
    J IMAGINE LA REACTION DU MAGHREB QUAND SA MAJESTE LE ROI MOHAMED 6 RECOIT DES FRANCAIS ET LORS D UNE SOIREE LEUR SERVIT DU VIN WILLIAM FEVRE .IMAGINONS LE SCANDALE REEL ALORS QUE LE MAROC EST EN ACCORD PARFAIT AVEC LA FRANCE

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Monsieur l'anonyme rédacteur des trois commentaires ci-dessus, je n'ai publié que ces trois-là, les autres relevant d'une responsabilité que je vous recommande d'assumer sur tout media à votre convenance, mais pas sur mon blog. J'estime en effet qu'ils relèvent de la diffamation la plus sordide.
      Merci de tenter d'allumer vos feux ailleurs.

      Supprimer
  34. Je ne peux m'empecher de penser que le groupe La Vigie a tout de meme utilise' le nom ou la marque "William Feve" pour vendre du vin auparavant...
    Que cette etiquette devienne problematique du au comportement de Mr Feve est certes malheureux pour eux mais ca fait partie du jeu. C'est bien ca le negoce Bourguignon: vendre des etiquettes, non?

    On peut penser aux vins Nicolas Potel qui n'ont, je crois, plus rien a` voir avec lui puisque la marque appartient aux Cottin si je ne m'abuse.

    RépondreSupprimer