Le blog de Nicolas de Rouyn

Bonjour.
Ceci est un blog dédié au vin et au monde du vin, qu'on appelle aussi le mondovino. Et à tout ce qui entoure le vin, les belles tables,
les beaux voyages, les tapes dans le dos et les oreilles tirées.
Cela posé, ce qu'on y lit est toujours de-bon-goût-jamais-vulgaire,
ce qui peut plaire à votre mère. Dites-le lui.
(Only dead fish swims in ze stream).
Les photos sont signées Mathieu Garçon, sauf mention. Pour qu'elles soient belles en grand, il suffit de cliquer dessus.
Au fait, il paraît que "l'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération".
Nicolas de Rouyn



jeudi 31 août 2017

Bettane+Desseauve, le Guide 2018.
Voici les palmarès de l'année


C'est la rentrée, le Bettane+Desseauve est sorti.
Dans sa belle livrée caramel, il est assez chic, mais ce n'est pas le sujet.
Non, ce sont nos amis les vins qui occupe cent pour cent de la pagination
(et de nos pensées). Pas moins de 11 450 étiquettes ont été retenues, sur une somme de 50 000 vins dégustés. Un travail de titan, ayons une pensée pour les dix experts B+D qui ont goûté tout ça. Ces vins sont issus de 2 360 domaines, châteaux, propriétés, maisons, coopératives.

Voici, en exclusivité mondiale, les palmarès de l'année argumentés, débattus et décidés par Michel Bettane et Thierry Desseauve. C'est eux qui ont le final cut, la décision ultime. Ils établissent ensemble le tableau d'honneur de l'année écoulée.


 
LES DOMAINES DE L’ANNÉE

LE NUMÉRO 1 DE L’ANNÉE
Château Mouton-Rothschild

LES PRODUCTEURS DE L’ANNÉE (Top 10)
Domaine Louis-Claude Desvignes
Château Tertre-Roteboeuf
Domaine Leroy
Domaine de la Vougeraie
Laurent-Perrier
Domaine André et Mireille Tissot – Stéphane Tissot
Domaine Thibaud Boudignon
Château des Tours
Famille Perrin
Domaine de l'Île

LA CONFIRMATION DE L’ANNÉE
Château Marquis de Terme

LA PROGRESSION DE L’ANNÉE
Piper-Heidsieck

LE GRAND RETOUR
Mas Conscience

LE DOMAINE BIO DE L’ANNÉE
Domaine de l'Oratoire Saint-Martin

LA SIGNATURE DE L’ANNÉE
Dauvergne Ranvier


LES VINS DE L’ANNÉE

LES VINS NUMERO 1
Domaine Chanson Père et Fils
Beaune premier cru Clos des Mouches 2015, rouge
Beaune premier cru Clos des Fèves 2015, rouge
Beaune premier cru Les Grèves 2015, rouge

VINS DE L’ANNÉE (Top 10)
Château Cos d'Estournel
Saint-estèphe 2014, rouge
Château Suduiraut
Sauternes 2015, blanc
Domaine J.A. Ferret
Pouilly-fuissé Hors Classe – Tournant de Pouilly  2015, blanc *
Pouilly-fuissé Tête de Cru Clos des Prouges 2015, blanc
Champagne Jacquesson
Champagne Dégorgement Tardif N°736 Extra-Brut NM
Domaine Peyre Rose
Languedoc Syrah Léone 2007, rouge
Domaine Cosse Maisonneuve
Cahors La Marguerite 2014, rouge
Domaine Jean-Louis Chave
Hermitage L'Hermitage 2014, blanc

L’ÉMOTION DE L’ANNÉE
Domaine René Bouvier
Marsannay Champs Salomon 2015, rouge

LA RÉVÉLATION DE L’ANNÉE
Champagne de Castelnau
Champagne Hors Catégorie NM

LA CONFIRMATION DE L’ANNÉE
Clos Venturi
Corse Clos Venturi 2015, blanc

L’EXPRESSION DU TERROIR
Mas Jullien
Terrasses du Larzac Autour de Jonquières 2014, rouge

LA BELLE SURPRISE
Clos Saint Vincent
Bellet Vino Di Gio 2015, rosé

LE VIN À METTRE EN CAVE
Domaine Anne et Hervé Sigaut
Chambolle-musigny premier cru Les Noirots 2015, rouge

LE VIN À METTRE EN CAVE
Château Léoville Poyferré
Saint-julien 2014, rouge

LE MEILLEUR RAPPORT PRIX-PLAISIR
Domaine des Champs Fleuris
Saumur-champigny Les Tufolies 2016, rouge


LE VIGNOBLE DE L’ANNÉE
MÂCON ET MÂCON-VILLAGES 



Le Guide Bettane+Desseauve 2018 est en vente chez votre libraire

mercredi 30 août 2017

Le vin est-il échange et partage
jusque dans les Foires aux vins ?

1. Comme les Foires aux vins se tiennent plutôt dans des hypers et des supers, la GD honnie, vous évitez toute une frange de donneurs de leçons qui peut se révéler lassante à la fin. Ce fin marécage aurait tôt fait de vous dégoûter du vin. Une chance, ils ne fréquentent pas les enseignes de la grosse distribution, ils craignent de ne pas savoir faire avec un caddie ou quelque chose comme ça.

2. Après les donneurs de leçons, en général, le ressac dépose sur vos chaussures effarées les pasionarias du vin « nature », genre Madame Feiring (celle qui traite Michel Bettane de lepéniste au motif qu’il a un avis plus mesuré qu’elle sur les vins « nature »). Elle, elle vous dégoûtera sûrement de tout, y compris du débat, des mois de septembre, de l’avenir, de la nuance. Elle ne donne pas de leçons, elle jette des anathèmes sur tout ce qui bouge. Elle non plus ne va pas à l’hyper, ouf.

3. Les Foires aux vins réunissent surtout un public masculin très concentré sur ses achats, la constitution de sa cave, les bonnes affaires. Du coup, les quelques femmes qui s’y trouvent ne manquent pas d’intérêt, bien au contraire. Si elles sont là, et sans l’homme de leur vie, c’est qu’elles aiment le vin et qu’elles savent compter. Deux beaux atouts. De plus.

4. Pour engager la conversation, demandez-lui un avis au lieu de donner le vôtre comme un gros lourd. Et si elle vous le donne, remerciez le ciel et tenez-en le plus grand compte. Trois bouteilles du vin recommandé, voire une caisse de six (en signe d’allégeance) est un bon début pour envisager une suite.

5. N’en faites pas des caisses, justement. Elle sont lourdes, certes, mais la personne est équipée d’un caddie en état de marche et, à moins que la caisse choisie soit trop haute ou trop lourde, ne proposez pas sans cesse vos services, c’est exaspérant et vous pourriez agacer. N’oubliez pas que 99 % d’entre elles se débrouillent très bien toutes seules le reste du temps.

6. La moindre hésitation (de sa part) peut vous permettre une avancée non négligeable. Soyez secourable, pas envahissant. Si vous dégainez votre smartphone, assurez-vous que l’appli dont vous vous servez est Grand Tasting, l’appli qui donne des infos et des conseils sur les vins de toutes les Foires aux vins de cette année, donc sur la bouteille qui est pile devant elle. Dingue, non ? Vous avancez de dix cases. Sauf si un autre homme seul à l’hyper a également l’appli Grand Tasting, ce qui risque fort d’arriver. Pour conserver de l’avance, ayez sous le bras le dernier numéro de EnMagnum qui propose une belle centaine de pépites des Foires aux vins. Ah, il n’y avait pas pensé, ce boulet.

7. À ce stade, il va falloir inventer. Vous montrer sous votre meilleur jour, par exemple. Précéder ses envies de vins, la comprendre, psychologie-etc., toutes ces choses compliquées. Ne proposez pas de rosés sous prétexte que c’est une femme, on n’imagine pas plus ringard (c’est ce qu’elles disent dans ELLE, en tout cas). Faites plutôt valoir les qualités organoleptiques des vins que vous voudriez qu’elle achète (au cas très improbable où vous seriez amené à les boire avec elle).

8. Passage obligé, faire rire. Il paraît que ça crée des ouvertures. Au moins, vous tomberez amoureux, c’est déjà ça. Pour la faire rire, moquez-vous des étiquettes ridicules, il y en a plein. Ces vins qui s’appellent Grololo, Vin de merde ou Fuck@Sarkozy sont autant de parfaits exemples du pire. Dites « Vous imaginez ça sur votre table ? ». Non, elle n’imagine pas, mais elle pouffe. Ça suffira à créer un commencement de complicité.

9. Occupez-vous de votre caddie. Disparaissez, remplissez, revenez. Repartez. Si vous n’avez pas une vie propre et des goûts qui vous appartiennent, vous n’existez pas. Et surtout ne pas siffloter d’un air trop cool le tube de Springsteen, Queen of the supermarket, elle va tout de suite comprendre que vous bafouillez un anglais des plus approximatifs et que vous n’avez pas compris les mots de la chanson.

10. Allez, circulez. Arrêtez d’emmerder cette jeune personne, vous avez la même à la maison. Le vin est échange et partage, certes, mais ce n’est pas une raison.

lundi 21 août 2017

Mes vins de l'été (point d'étape)

Belle tombée de vins étrangers, cet été. Il en est venu de partout ou presque. Commençons par le commencement, c’est-à-dire l’Italie.

Italie.

Très joli barbera de Sottimano partagé avec bonheur
et avec une grande journaliste/écrivain gastronomique
chez Vantre, la bonne adresse de Marco Pelletier à la République.

Brunelli fait du brunello et il le fait très bien.
Ce brunello-di-montalcino s’inscrit parmi les meilleurs des grands italiens.
Il n’a pas déçu, fait mille promesses. Mais trop jeune, à la fin.

Entre quelques bouteilles de barolo du même producteur (Alessandria),
ce dolcetto très suave qui mérite vraiment qu'on l'attende (J’adore la nappe).

Le fantastique granato d'Elisabetta Foradori.
Le cépage est le teroldego et tout ceci nous arrive en magnum du Haut-Adige,
l'extrême nord de l'Italie. C'est un vin rouge, millésime 2006.


Autriche.

L'été des vins épatants, chapitre 5 962 :
un zweigelt (c'est le cépage) autrichien. On en fait aussi en Italie dans le Trentin Haut-Adige
et c'est toujours très bon pour ce que je sais des vins de Lageder ou de Hofstatter.

Liban.


L'une des cuvées de Kefraya, grand vignoble de la Bekaa au Liban.
Un vin facile, équilibré et flatteur, sans exagération dans aucun registre.
Content de l'avoir vue, cette bouteille. Trop petit, le 75 cl.

Chine.


L'étiquette d'une merveilleuse élégance, c'est Ao Yun,
le vin en progrès de Moët-Hennessy qui nous arrive des confins montagneux de la Chine.
Déjà un succès pour cette aventure viticole incroyable
(toute l'histoire dans En Magnum #08 en vente chez votre marchand de journaux).

Portugal. 

Un rouge sec portugais facile et sympa, on en boit jamais assez des comme ça.
Merci à Daniel Pirès, le sommelier de la Scène Thélème à Paris, qui me l'a fait découvrir.

Dans une brasserie qui va bien de l'avenue Gambetta, ce douro rouge (sec) parfaitement à sa place.
No surprise, Ramos Pinto fait partie des domaines supervisés par Jean-Baptiste Lécaillon (Roederer, etc.). Donc, c'est bon d'avance et c'est bon aussi pendant. Et à un prix serré.

USA, Californie.


Un déjeuner de champagne chez Albert Corre (Le Petit Pérgolèse),
mais avec un très grand rouge sur la viande, opus-one 2010, sacré jus.
Évidemment, c'est plus chic comme ça. Bravo et merci à Damien Champy
et à l'équipe champenoise de la petite coopérative Le Brun de Neuville.

Australie.

Un cabernet-sauvignon pas mal, pas trop extrait, l'Australie.
Bu à table dans un petit restaurant de la Spey, en Écosse.


USA, Oregon.


Chez Il Vino.
Regoûté avec gourmandise le pinot noir d'Oregon de Jean-Nicolas Méo.
Une très belle interprétation du terroir et du cépage.





vendredi 18 août 2017

Mes magnums (45)
Un beau rouge de Provence (très mois d'août)

Château Rasque, Pièce Noble, côtes-de-provence rouge 2012




Ce qu’il fait là
Il vient nous rappeler à quel point la Provence est une terre de rouges (et de blancs, aussi), alors qu’on croirait la ravissante province toute vouée au rosé.

Pourquoi on l’aime
Un assemblage syrah-grenache créé pour dire au monde les qualités des terres qui portent ces deux cépages. Un vin de Provence, en rouge, a toujours une pointe d’amabilité en plus, presque de la bonhomie.

Combien et combien
400 magnums. 49 euros le magnum (au domaine, 04 94 99 52 20).

Avec qui, avec quoi
La Provence, quand il s’agit de vins, réclame autre chose que les petits cris extatiques ordinaires. S’assurer de partager ce magnum avec le meilleur monde.

Il ressemble à quoi
À tout ce qui arrive à point nommé. Après 30 mois d’élevage en cuves et en foudres, on sent qu’il y a un effort consenti pour en faire un vin original qui met toutes les chances de son côté. Rien que pour ça, on en veut.

La bonne heure du bonheur
Un vin de changement de saison, de vent dans les cheveux, quelque chose qui tient ses promesses, sans mollesse, avec noblesse. L’aristocratie provençale a toujours eu du panache.

Le bug
Un vrai inconnu, ça ne facilite pas les recherches.

Le hashtag
#vindesaison

Ce qu’en dit le Bettane+Desseauve
Il se la joue tout en souplesse, sur la fraise acidulée et la cerise mûre. Des notes lactées lui confèrent un côté nonchalant, comme une sieste d’été sous un parasol. 13,5/20



Ce texte a été publié sous une forme différente dans ENMAGNUM n° 7. Le numéro 8 est en vente chez votre marchand de journaux pendant trois semaines encore. Voici la couverture de ce nouveau En Magnum #08 :