Le blog de Nicolas de Rouyn

Bonjour.
Ceci est un blog dédié au vin et au monde du vin, qu'on appelle aussi le mondovino. Et à tout ce qui entoure le vin, les belles tables,
les beaux voyages, les tapes dans le dos et les oreilles tirées.
Cela posé, ce qu'on y lit est toujours de-bon-goût-jamais-vulgaire,
ce qui peut plaire à votre mère. Dites-le lui.
(Only dead fish swims in ze stream).
Les photos sont signées Mathieu Garçon, sauf mention. Pour qu'elles soient belles en grand, il suffit de cliquer dessus.
Au fait, il paraît que "l'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération".
Nicolas de Rouyn



mercredi 14 novembre 2018

Mes magnums (81)
Un beau corbières en conversion bio

Château de Lastours, Grande réserve, corbières 2013 



Pourquoi lui 
Ce Grande réserve est la cuvée phare d’une maison des Corbières. Carignan, syrah, grenache, de l’épice, du nerf, de la conversation. On ne voit pas si souvent passer ce genre d’article dans mon sac à bouteilles. Et il est très convaincant.

On l’aime parce que 
Lastours déroule ses cent hectares de vignes dans un paysage sec, austère et beau, le pays des Cathares, l’Histoire a un grand souffle par ici. La tramontane, aussi. Ce qui permet d’envisager sereinement la conversion bio entreprise.

Combien et combien 
1 200 magnums, 39 euros le magnum.

Avec qui, avec quoi 
L’élégance de cette cuvée en fait un vin d’été, les soirs de belles tables et de gastronomie raffinée. Et c’est un vin suffisamment tous publics pour éviter les arguties interminables.

Il ressemble à quoi 
Il ne ressemble pas à l’idée fausse qu’on se fait d’un languedoc. C’est un vin raffiné, limpide, suave et frais en finale. Soit à peu près tout ce qu’on demande à un vin.

La bonne heure du bonheur 
Pour une fois, nul besoin de s’armer de patience hyper longtemps. Nous sommes en 2018, 2013 est à point. On le goûtera sur sa finesse et on a bien raison.

Le hashtag
#windyslopes

Le bug 
Il n’a pas une immense visibilité.

Le statut 
En conversion bio depuis 2017.

Ce qu’en dit le Bettane+Desseauve 
Pour le 2012 : Superbe nez puissant et raffiné à la fois, grande minéralité, notes grillées et épicées, et évidemment fruit noir bien mûr, la bouche est séveuse, généreuse, parfaitement harmonieuse, avec des tannins mûrs et une bonne vivacité en finale. Bon potentiel. 15/20, à boire avant 2019

Cette chronique a été publiée dans EnMagnum #12 sous une forme différente.
Le numéro 13 est en vente chez votre marchand de journaux.
Voilà la couverture de ce fameux numéro. On y parle d'argent, pour une fois.