Le blog de Nicolas de Rouyn

Bonjour.
Ceci est un blog dédié au vin et au monde du vin, qu'on appelle aussi le mondovino. Et à tout ce qui entoure le vin, les belles tables,
les beaux voyages, les tapes dans le dos et les oreilles tirées.
Cela posé, ce qu'on y lit est toujours de-bon-goût-jamais-vulgaire,
ce qui peut plaire à votre mère. Dites-le lui.
(Only dead fish swims in ze stream).
Les photos sont signées Mathieu Garçon, sauf mention. Pour qu'elles soient belles en grand, il suffit de cliquer dessus.
Au fait, il paraît que "l'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération".
Nicolas de Rouyn



lundi 22 mai 2017

Mes magnums (35)
Un blanc de blancs intense

Gosset, grand blanc de blancs 


Ce qu’il fait là 
Ce n’est pas le dernier des vins élaborés par le regretté Jean-Pierre Mareigner que nous aurons le plaisir de découvrir dans les années qui viennent. Ce chef de cave emblématique de la maison a réussi à faire un blanc de blancs intense qui ne renie pas le caractère vineux des autres productions de Gosset.

Pourquoi on l’aime 
Pour son caractère inhabituel dans la famille des blancs de blancs. Il a de la finesse et de la structure, plus terrien qu’aérien. C’est un champagne fait pour ceux qui aiment le champagne pour de bonnes raisons.

Combien et combien
2 000 magnums, 117 euros le magnum.

Avec qui, avec quoi
Avec des amateurs avérés. Et à table sur une gastronomie qui va des gougères champenoises jusqu’aux huîtres en passant par le risotto. Au parmesan, bien sûr.

Il ressemble à quoi
C’est une sorte d’ovni dans le ciel bien organisé des champagnes. Vous pensez, un blanc de blancs qui n’a pas « fait sa malo », ce n’est pas ordinaire, presque un contresens. Oui, mais c’est très bon.

La bonne heure du bonheur
Quoi qu’on en dise, c’est quand même à l’apéritif que je le préfère.

Le bug
Il surprendra les dogmatiques du blanc de blancs.

Ce qu’en dit le Bettane+Desseauve
Caractère vif, mais ample, bouquet de zeste d’agrumes, de fruits blancs et de notes finement beurrées. Superbe blanc de blancs en phase avec le style vineux et intense de la maison.

Ce texte a été publié sous une forme différente dans ENMAGNUM n° 6.
Il fait partie de la série "Interviews de magnums".

Toutes les photos de cette série sont signées Fabrice Leseigneur.

Voici ENMAGNUM #07, en vente chez votre marchand de journaux depuis quelques jours :