Le blog de Nicolas de Rouyn

Bonjour.
Ceci est un blog dédié au vin et au monde du vin, qu'on appelle aussi le mondovino. Et à tout ce qui entoure le vin, les belles tables,
les beaux voyages, les tapes dans le dos et les oreilles tirées.
Cela posé, ce qu'on y lit est toujours de-bon-goût-jamais-vulgaire,
ce qui peut plaire à votre mère. Dites-le lui.
(Only dead fish swims in ze stream).
Les photos sont signées Mathieu Garçon, sauf mention. Pour qu'elles soient belles en grand, il suffit de cliquer dessus.
Au fait, il paraît que "l'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération".
Nicolas de Rouyn



vendredi 14 juin 2013

Brimoncourt, nouveau bon champagne

Les naissances m’ont toujours beaucoup ému. Surtout si le nouveau-né est un vin. Sinon, moins. C’était Chante-Cocotte, il y a peu, un très beau bébé chez Monsieur et Madame Régis Franc, voir le faire-part ici. Quelques semaines plus tôt, Macàn, un nourrisson ambitieux, fruit d’une gestation à quatre mains entre les familles de Rothschild et Alvarez, une histoire moderne.
Autre région, autre vin.

Le nouveau


Un champagne est né. A champagne is born.
La marque, c’est Brimoncourt. Les deux garçons à l’origine de tout ceci sont très contents du bambin et nous aussi. Il faut dire que de belles et bonnes fées se sont penchées sur le berceau. Bref, on ne va pas lever le voile trop vite, mais déjà le champagne est bon.
Le premier modèle est un brut. Il s’appelle Brut Régence, ça l’a fait marrer Bettane, « Brut Régence de Brimoncourt », on ne se mouche pas du coude chez les nouveaux. En goûtant le vin, remarque, il a arrêté de rigoler, il a trouvé ça très bon, je peux même dire qu’il était surpris par le niveau de qualité de l’élaboration, il a parlé de chardonnays bien mûrs et de belle provenance et à la fin, il a lâché « C'est frais, gentiment dosé, facile à boire. Le reflet vert dénonce le chardonnay. Celui-là est de bonne qualité. Un vin apéritif très bien fait. C'est un bon champagne ».
Moi, je n’ai pas bu tous les champagnes du monde dans tous les millésimes depuis trente ans, je me contenterai d’un sobre, mais sincère « Putain, c’est bon, ce machin. Et pour le dosage, il a raison, Michel. » Donc, forcément, on s’intéresse.
Le site parle de « réponse à l’ennui ». Ah. C’est ennuyeux, tu ne peux en boire qu’avec une jolie qui ne sait pas lire ou qui n’a pas d’ordi ou qui ne connaît pas internet, ce qui limite le champ des possibles assez furieusement. Vu que si ce champagne est une réponse à l’ennui, tu peux en proposer à personne, en fait, au risque de te prendre un aller-retour pleine poire ou, pire, un commentaire un peu acide. Tu te dis que tout le monde s’en fout, que personne a été lire le site, tu te risques avec ta bouteille de Brimoncourt.
L’étiquette est avantageuse, on voit bien l’intention (chic) et l’inspiration (Bollinger). En y regardant de plus près, ya des trucs qui boîtent un peu, les typos sont pas en place, l’équilibre entre les lignes n’y est pas vraiment, de Reims ou d'Aÿ, c'est pas décidé. Comme t’es un type sympa, tu te dis dommage. Comme t’es un type pas sympa, tu te dis mais pourquoi ils font pas bosser les meilleurs de la planète pour faire leur étiquette, tu comprends pas. À la fin, tu t’en fous, c’est que des petits réglages de rien du tout, c’est pas ton bizness, le champagne est super-bon, c’est tout ce qui compte.
Et il y a le détail qu'on ne découvre qu'à l'ouverture. La collerette est noire à l'extérieur, mais la doublure de la collerette est rouge, comme ma veste Prada ou les Louboutin de Sandrine G.
So chic.

1 commentaire:

  1. J'aime quand tu écris comme un amoureux.

    Mais j'aime aussi quand tu te lâches contre les indigents, style ton papier d'humeur dans le dernier Vigneron, n° 13. Quasi du vindicatif anti-cons ! Un papier que je signe des trois mains !

    Ceci dit, en matière de Champagne, faut quand même noter que tu as une conso perso d'assez haut niveau, qualitativement et surtout quantitativement parlant…

    Mais moi, c'que j'en dis :-)

    RépondreSupprimer