Le blog de Nicolas de Rouyn

Bonjour.
Ceci est un blog dédié au vin et au monde du vin, qu'on appelle aussi le mondovino. Et à tout ce qui entoure le vin, les belles tables,
les beaux voyages, les tapes dans le dos et les oreilles tirées.
Cela posé, ce qu'on y lit est toujours de-bon-goût-jamais-vulgaire,
ce qui peut plaire à votre mère. Dites-le lui.
(Only dead fish swims in ze stream).
Les photos sont signées Mathieu Garçon, sauf mention. Pour qu'elles soient belles en grand, il suffit de cliquer dessus.
Au fait, il paraît que "l'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération".
Nicolas de Rouyn



lundi 25 mars 2013

1855.com
Pendant les procès, les affaires continuent


L’excellent magazine Terre de vins nous offre une interview de l’avocate d’un certain nombre de clients grugés par 1855.com, le marchand de vin sur internet qui a trouvé la meilleure façon de ne pas boire les vins trop tôt.
Où l’on apprend beaucoup de choses et où l’on se pose quelques questions pas idiotes.
Par exemple, où est l’argent des clients ? Rappelons que les vins ne sont pas payables à la livraison, mais à la commande.
Par exemple, très bonne question, pourquoi ce système perdure-t-il ? La plaisanterie dure depuis dix ans. Dix ans ? Il n'y a pas moyen d'y mettre un terme ? Non, il n'y a pas.
Par exemple encore, la ligne de défense adoptée par les margoulins repose sur un gros mensonge. À savoir que si il y a du retard (doux euphémisme) dans les livraisons, c’est à cause des châteaux qui ne livrent pas. J’en connais deux, trois qui ont du s’étrangler en lisant ça.
Faites pareil, allez vous étrangler en lisant ici



Merci à Voutch le magnifique pour ce dessin qui tombe si bien

17 commentaires:

  1. Non seulement ils ne livrent pas les clients, maid ils ne payent pas les fournisseurs.
    C'est donc ça le commerce virtuel ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour les fournisseurs, je n'ai aucune info

      Supprimer
    2. Je confirme !

      Supprimer
  2. Je peux dire, en tant que ex-fournisseur de 1855, Cave Privée et Chateau Online, ils sont de très mauvais payeurs!!

    RépondreSupprimer
  3. … et dire qu'ils me menaçait de procès si on continuait à dire… des vérités ! C'était en 2007 !

    RépondreSupprimer
  4. l'article en question n'est pas du tout paru dans "terre de vins" mais dans Sud-Ouest Dimanche, Jean-Pierre Tamisier n'est pas un pigiste de ce magazine mais un journaliste du quotidien régional. Mais la holding SO ayant des billes dans TdV on peut "entendre" l'amalgame.C'était juste pour dire que l'investigation c'est encore la presse de terrain, pas le papier glacé de publi-reportages déguisés. TdV c'est un peu la Marie-Claire du pinard ( je ne parle pas du cahier dégust' qui est lui est sérieux ).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est paru sur le site web de Terre de vins.
      Il va de soi que je ne partage pas les propos détestables que vous tenez sur ce magazine très bien fait.

      Supprimer
  5. Ils ont cherché par tous les moyens à faire taire LPV sur les retards primeurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. À l'évidence, ils n'y sont pas parvenus

      Supprimer
  6. Et que dire de Chateau Latour ? Qui livre seulement maintenant ses 1995 à Patrick Bernard, intérêts en sus. Alors qu'un Chateau Latour se goûte bien avant dix ans. Enfin, on n'a pas tout perdu : 2012 s'annonce excellent et c'est livrable dans les prochaines semaines.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très drôle (ou très consternant, c'est selon)

      Supprimer
    2. Un poil sarcastique, peut-être.

      Supprimer
  7. Le fait que Jean-Pierre Meyers (L'Oreal, beau-fils de Mme Bettencourt) se soit retiré de la holding faîtière, en dit long sur les pratiques des autres actionnaires. Pour y voir clair, il faudrait qu'une initiative de Bercy (la DIRECCTE ou la BIEV)conduise à une mise à plat des comptes consolidés du groupe et des mécanismes comptables et opérationnels sans doutes subtils qui enjolivent si bien ses comptes annuels mais grugent les clients. Pour ma part, je pense que 1855.com s'appuye à présent sur Chateauonline.com pour en extraire de la trésorerie nette et les avantages au niveau des allocations. Cela lui permet de mutualiser ses problèmes d'approvisonnements.

    RépondreSupprimer
  8. cette boutique a l'air vraiment super, je vais l'envoyer à tous mes proches sur internet , merci à vous et bonne journée !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha, ha, ha.
      Là, deux possibilités :
      - c'est la nouvelle campagne de promo de 1855 qui trolle les réseaux sociaux. La signature apparaît, mais ils l'ont pas fait exprès.
      - un rigolo qui passe et qui veut nous faire rire. Réussi.

      Supprimer