Le blog de Nicolas de Rouyn

Bonjour.
Ceci est un blog dédié au vin et au monde du vin, qu'on appelle aussi le mondovino. Et à tout ce qui entoure le vin, les belles tables,
les beaux voyages, les tapes dans le dos et les oreilles tirées.
Cela posé, ce qu'on y lit est toujours de-bon-goût-jamais-vulgaire,
ce qui peut plaire à votre mère. Dites-le lui.
(Only dead fish swims in ze stream).
Les photos sont signées Mathieu Garçon, sauf mention. Pour qu'elles soient belles en grand, il suffit de cliquer dessus.
Au fait, il paraît que "l'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération".
Nicolas de Rouyn



lundi 25 mars 2019

Mes magnums (92)
Un vrai goût pour le champagne rosé

Gosset, Grand Rosé, champagne non millésimé



Pourquoi lui 
Le vin, c’est souvent une histoire de rencontres, de face à face, de confidences, de rires. Ici, c’est le cas. Les lecteurs attentifs de En Magnum n’auront pas manqué le portrait du chef de cave-directeur général de la maison Gosset, Odilon de Varines. Que les distraits soucieux de ne rien perdre se reportent au numéro 10, page 36.

On l’aime parce que 
On entend ici et là que le marché du champagne rosé est en repli. Voilà bien quelque chose de nature à agacer les amateurs, dont je suis. Alors, supportons les rosés, leurs arômes épatants, leurs couleurs enthousiasmantes.

Combien et combien 
127 euros. 2 500 magnums.

Avec qui, avec quoi 
Un grand rosé – et ce Grand Rosé en est un – est fait pour la table. Parmi les évidences, un carré d’agneau bien rose, justement. Essayez. Avec les plus curieux de vos amis, bien sûr.

Il ressemble à quoi 
À un vin réussi. Tous ne le sont pas. Lui, il est dans le Cinq majeur (Top 5, en anglais) de l’appellation.

La bonne heure du bonheur 
Comme la plupart des beaux rosés de Champagne, il est aussi un grand apéritif.

Le hashtag 
#pinkchampagneforever

Le bug 
Si le ralentissement de la croissance de ce segment de marché se confirme, il va falloir stocker.

Ce qu’en dit le Bettane+Desseauve 
Robe d’un or rose, bouquet fin et complexe, allonge associant tendresse et vigueur pour finir sur une longueur très apéritive. 



Cette chronique a été publiée dans EnMagnum #14 sous une forme différente.
Le numéro 15 sera en vente chez votre marchand de journaux
le 29 mars.
Voilà la couverture de ce prochain numéro.


 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire