Le blog de Nicolas de Rouyn

Bonjour.
Ceci est un blog dédié au vin et au monde du vin, qu'on appelle aussi le mondovino. Et à tout ce qui entoure le vin, les belles tables,
les beaux voyages, les tapes dans le dos et les oreilles tirées.
Cela posé, ce qu'on y lit est toujours de-bon-goût-jamais-vulgaire,
ce qui peut plaire à votre mère. Dites-le lui.
(Only dead fish swims in ze stream).
Les photos sont signées Mathieu Garçon, sauf mention. Pour qu'elles soient belles en grand, il suffit de cliquer dessus.
Au fait, il paraît que "l'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération".
Nicolas de Rouyn



mardi 8 octobre 2013

La fin du site 1855

Le temps est à l'orage chez 1855


Placé en redressement judiciaire, on ne voit plus bien quel artifice pourra sauver les aigrefins de la faillite et, espérons-le, de poursuites largement justifées. L’excellent journaliste Jérôme Baudoin a mené pour la RVF une enquête sans relâche depuis déjà longtemps. C’est lui qui annonce aujourd’hui le dénouement de l’affaire 1855, maintenant Héraclès. Pour lui rendre l’hommage qu’il mérite et pour donner encore plus de visibilité à cette excellente enquête, je publie ci-dessous l’intégrale, à peu près, de son article.

« Coup de tonnerre dans le monde de la vente de vins en ligne. Le tribunal de commerce de Paris a placé en redressement judiciaire, lundi 7 octobre, le groupe Héraclès, nouveau nom du groupe 1855. Une décision qui intervient après les multiples difficultés que rencontre le site de vente de vin en ligne depuis des années. En juillet dernier, une partie de ses stocks (21 000 bouteilles), avait été saisie à Bordeaux, puis vendue aux enchères. En septembre, le groupe Héraclès a tenté de se placer sous la protection du tribunal de commerce de Paris afin d’entamer une procédure de sauvegarde. Las, ses comptes étaient si désastreux qu’il a été considéré comme étant, aux yeux du tribunal, en cessation de paiement. L’épilogue était dès lors inévitable : le tribunal de commerce de Paris a prononcé hier sa mise en redressement judiciaire et nommé un administrateur judiciaire, Me Stéphane Gorrias, afin de gérer les créances impayées. 

Discours arrogant 
Ce matin, Héraclès n’a pas hésité ouvrir les pare-feu en publiant un communiqué de presse annonçant qu’il se plaçait "sous la protection du Tribunal de commerce de Paris". Héraclès n’hésite pas à en expliquer la raison : "Afin de mettre en place un plan de traitement global et équitable des derniers clients attendant des Bordeaux Primeurs". Le groupe considère que malgré les tensions rencontrées, il a livré pour 38 millions d’euros de vins en primeur au cours de ses dernières années et que la très grande majorité des clients a été livrée. Héraclès, par une pirouette sémantique, n’hésite pas à déclarer que ses problèmes comptables sont la faute de quelques clients qui profitent de procès pour réclamer des pénalités abusives. "Les plus patients de nos clients étaient devenus les plus pénalisés. Ceux qui avaient obtenu des astreintes et pénalités importantes absorbaient les ressources financières de l’entreprise, et faisaient retarder d’autant les livraisons des clients les plus patients". Et de poursuivre plus loin sur le même ton à la limite de l’arrogance ou de la cécité : « De plus, le niveau théorique de ces pénalités aurait pu à terme mettre en péril la pérennité de l’entreprise (un client a cherché à obtenir 150.000 euros de pénalités pour une commande initiale de 5.000 euros) ». En réalité, très peu d’astreintes ont été honorées par le groupe Héraclès. Voilà ce qui a déclenché les saisies sur stock en juillet dernier (lire La RVF n°575, octobre 2013). 

Clients floués : deux mois pour se faire connaître 
Selon la loi, la mise en redressement judiciaire de l’entreprise ne l’empêche pas de continuer son activité. L’administrateur judiciaire va devoir évaluer l’état des créances impayées et mettre en place un plan de redressement afin de rembourser les créanciers, notamment Pôle Emploi et l’Urssaf. Les clients particuliers de 1855.com non livrés ont quant à eux deux mois pour se faire connaître auprès de l’administrateur judiciaire. Passé ce délai, leur demande de remboursement de commande ne sera plus recevable. Malheureusement, et contrairement à ce que déclare le groupe Héraclès, des centaines de clients ne sont toujours pas livrés et ne le seront peut-être jamais. "Le groupe a peu de stock et peu de biens à vendre pour rembourser ses dettes. Et les marques ne valent plus grand chose", précise un fin connaisseur du dossier 1855 qui n’exclue pas des suite judiciaires à ce scandale. »
 
Et c'est signé Jérôme Baudoin.
Bravo pour l’enquête et merci de ces précisions indispensables que le monde du vin attendait. Ensemble, regrettons le sort qui attend les clients floués par ce site et ses satellites, Chateauonline, Cave Privée et Caves de la Transat.




Pour reconstituer une partie de l’affaire lire ici, ici et .


16 commentaires:

  1. J'ai pour ma part reçu 7 offres de ventes privées « crazy » en rafale entre le 26 septembre et le 4 octobre : vins espagnols (surtout), bordeaux, champagnes, etc..
    Et toujours au nom de la société 1855.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On peut penser que ça va s'arrêter, non ?

      Supprimer
  2. On peut surtout l'espérer !

    RépondreSupprimer
  3. Quand on pense qu'ils ont trainé LPV en justice ....

    bruno

    RépondreSupprimer
  4. J'ai reçu ce mail :

    "Nous venons d'apprendre la mise en redressement judiciaire de la société Héraclès; propriétaire des sites de vente de vins "1855", "Châteauonline" et "Caveprivée", par le Tribunal de Commerce de Paris.

    Le parcours chaotique de cette société est désormais entre les mains d'un administrateur judiciaire qui aura la charge de trouver une solution pour indemniser les centaines de clients et de fournisseurs floués.

    Cet événement nous semble être un épiphénomène sur un secteur en pleine croissance, animé par de très nombreux acteurs fiables et sérieux.

    La FEVVID qui est au cœur de ce marché, veille aux bonnes pratiques commerciales via son agrément et sa charte de qualité. Elle se porte garant de ses entreprises partenaires et offre aux clients l'assurance de pouvoir commander du vin sur Internet en toute confiance.



    FEVVID - Fédération des Vendeurs de Vins sur Internet et à Distance

    www.fevvid.fr "

    Ça va mieux en le disant

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela dit, je ne suis pas d'accord avec la qualification d'épiphénomène. Trop de victimes pendant trop longtemps. On a passé le stade de l'anecdote pour entrer dans celui du dysfonctionnement des institutions.

      Supprimer
  5. et qu'a fait la fevvid pendant toutes ces années pour redorer le blason de la vente de vin en ligne face aux agissement archi connus de 1855.com?

    C'est facile de venir balancer après coup ce genre de communiqué

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour, la FEVVID a été créée en mars 2013 pour renforcer le combat déjà mené par certains média en réunissant les acteurs fiables et qualifiés de ce marché. C'est une initiative qui émane du milieu universitaire et qui s'inscrit dans une démarche constructive pour préparer l'avenir une fois la page 1855 définitivement tournée.

    Aujourd'hui trop de vendeurs payent les mauvaises manières d'un acteur isolé. L'emploi du terme "épiphénomène" appuie cette idée selon laquelle, il existe des centaines de vendeurs de vin sur Internet exempts de reproche qui chaque jour apportent entière satisfaction à leur clientèle. Nous souhaitions donc simplement rappeler que le cas 1855 ne doit pas occulter cette réalité.

    Nous invitons tous les passionnés à rallier notre démarche de recherche de transparence et de qualité.

    Le bureau de la FEVVID

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ces précisions.
      Qui sont les e-marchands membres de la FEVVID ?

      Supprimer
  7. Bonjour,

    Je vous en prie. Pour l'instant les membres de la FEVVID sont Champ Market, Lot18.fr, Thetops.fr, Mon Vigneron.com et Madeleine Market. Nous sommes actuellement en phase d'audit pour valider l'adhésion de 3 nouveaux membres. Nous ferons un communiqué de Presse très prochainement pour annoncer leur adhésion éventuelle.

    Ces derniers jours, nous recevons de nombreuses demandes ce qui nous permet d'envisager l'avenir avec optimisme.

    N'hésitez pas à nous contacter directement via cette adresse mail : fevvid@gmail.com

    Cordialement,

    RépondreSupprimer
  8. Le titre est un peu too much car le site 1855 continue ses activités et il est possible que les dirigeants du groupe aient été très malins. En effet, le redressement permet tout arrêt des poursuites des clients floués et permet aussi d'espérer que 10-20-30%, que sais-je, de ceux-ci omettent de déclarer leurs créances, ce qui permettra à Héraclès d'effacer une partie de l'ardoise.
    Bref, c'est un gain de temps et une espérance d'apurement d'une partie des dettes par un coup de baguette magique.
    Même si je n'aime pas ce site, j'espère que finalement il n'y aura pas de liquidation de tout le groupe, cela signifiera de facto qu'une solution aura été trouvée par le mandataire pour satisfaire les clients non livrés.

    Gogos51

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, vous avez raison. C'est à mourir de lassitude, mais vous avez raison.

      Supprimer
  9. Le lien pour déclarer une créance directement sur le site du liquidateur :

    http://www.portailbtsg.eu/index.php/heracles/declarer-une-creance

    ... pas d'age pour croire au père noël ...

    RépondreSupprimer