Le blog de Nicolas de Rouyn

Bonjour.
Ceci est un blog dédié au vin et au monde du vin, qu'on appelle aussi le mondovino. Et à tout ce qui entoure le vin, les belles tables,
les beaux voyages, les tapes dans le dos et les oreilles tirées.
Cela posé, ce qu'on y lit est toujours de-bon-goût-jamais-vulgaire,
ce qui peut plaire à votre mère. Dites-le lui.
(Only dead fish swims in ze stream).
Les photos sont signées Mathieu Garçon, sauf mention. Pour qu'elles soient belles en grand, il suffit de cliquer dessus.
Au fait, il paraît que "l'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération".
Nicolas de Rouyn



mercredi 26 juin 2019

Mes magnums (99) un saint-émilion (très) grand cru classé

Château de Ferrand, saint-émilion grand cru 2015 



Pourquoi lui 
Un petit château en U fraîchement restauré, flanqué de son chai revisité, entouré des beaux arbres indispensables, cerné de bois et de vignes qui dévale un coteau avec vue. L’endroit est assez unique. Propriété de longue date de la famille Bich, les vins s’épanouissent un peu plus à chaque millésime. La reprise en main par Pauline Bich et son mari Philippe Chandon-Moët explique tout.

On l’aime parce que 
Comme certaines autres propriétés de la Rive droite, c’est un best buy. Une bonne affaire, c’est beaucoup de qualité pour pas encore beaucoup d’argent.

Combien et combien 
83 euros 8 000 magnums 

Avec qui, avec quoi 
Avec des amateurs sans préjugés, des fans historiques de l’America Cup, des garçons qui se rasent tous les matins. Il y en a encore. Voire des utilisateurs de briquets (on n’ose pas dire des fumeurs).

Il ressemble à quoi 
À un beau saint-émilion de coteau, avec du vent, du soleil et l’obligatoire finesse.

La bonne heure du bonheur 
À table. Une bonne table. Cet hiver, le 2010 se goûtait bien avec des mélanos.

Le hashtag 
#cellarsecret

Le bug 
C’était avant. Maintenant, il n’y en a plus.

Ce qu’en dit le Bettane+Desseauve 
Droiture et élégance, beau tannin délié, raffiné et subtil.

Cette chronique a été publiée dans EnMagnum #15 sous une forme différente.
Le numéro 16 est en vente chez votre marchand de journaux
depuis le 14 juin.
Voilà la couverture de ce numéro 16, finement consacrée à l'été.



 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire