Le blog de Nicolas de Rouyn

Bonjour.
Ceci est un blog dédié au vin et au monde du vin, qu'on appelle aussi le mondovino. Et à tout ce qui entoure le vin, les belles tables,
les beaux voyages, les tapes dans le dos et les oreilles tirées.
Cela posé, ce qu'on y lit est toujours de-bon-goût-jamais-vulgaire,
ce qui peut plaire à votre mère. Dites-le lui.
(Only dead fish swims in ze stream).
Les photos sont signées Mathieu Garçon, sauf mention. Pour qu'elles soient belles en grand, il suffit de cliquer dessus.
Au fait, il paraît que "l'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération".
Nicolas de Rouyn



mercredi 11 décembre 2013

Mon grand vin, ma belle aimée et moi




C’est la troisième fois. L’opération s’appelle Carte sur table et permet aux amateurs parisiens et à leurs gentilles amies de dîner avec un grand vin à un prix à peu près raisonnable, c’est-à-dire équivalent aux prix du commerce, pas à ceux de la restauration qui, convenons-en, prennent toujours ou presque toujours les enfants du Bon Dieu pour des canards sauvages un jour d’ouverture de la chasse.

Quels vins à quels prix ?
Aile d'Argent 2010, le bordeaux blanc de.Mouton-Rothschild, 85 euros
Calon-Ségur 2005, saint-estèphe - 3e cru classé, 120 euros
Cos d'Estournel 2004, saint-estèphe - 2e cru classé, 125 euros
Ducru-Beaucaillou 1986, saint-julien - 2e cru classé, 160 euros
Figeac 2006, saint-émilion - 1er grand cru classé, 130 euros
Giscours 2004, margaux - 3e cru classé, 75 euros
Grand-Puy-Lacoste 2001, pauillac - 5e cru classé, 100 euros
Haut-Bailly 2002, pessac-léognan rouge - cru classé, 95 euros
Haut-Brion 1998, pessac-léognan rouge - 1er cru classé, 450 euros
La Conseillante 2008, pomerol, 130 euros
La Mission-Haut-Brion 1999, pessac-léognan rouge - cru classé, 350 euros
Lafite-Rothschild 2001 pauillac - 1er cru classé, 520 euros
Lynch-Bages 2000, pauillac - 5e cru classé, 190 euros
Pichon-Longueville-Baron 2003, pauillac - 2e cru classé, 130 euros
Yquem 1995, sauternes - 1er cru supérieur, 220 euros

Ces vins sont disponibles dans 19 restaurants, du chouette bistrot à l'étoilé fin chic. La liste ne fait pas peur et elle se consulte ici.

Naturellement, il se trouvera quelques indignés de circonstance pour s’émouvoir des prix annoncés. Je rappelle juste trois trucs : Paris, restaurants chers, vins de luxe. Redisons que les prix mentionnés ci-dessus correspondent aux tarifs des cavistes et, dans certains cas, sont inférieurs à ceux-ci ou, même, au niveau des prix de salles des ventes comme pour yquem. Mais oui, bien sûr, il se trouve d’excellents vins à moins de 10 euros. Mettons qu’on trouve aussi de belles choses à plus de cent et n'en parlons plus.

Pour info, on doit cette opération à la maison Videlot, propriété de la famille Moueix. Videlot est une puissante holding vinicole, propriétaire de la maison de négoce Duclot et de Pétrus, mythique pomerol. Ultime détail, cette opération a commencé le 1er décembre et s’achèvera le 31 décembre. Si vous avez prévu la fin du mois, réservez votre bouteille, il y a quelques risques de pénurie en fin d’opération.


14 commentaires:

  1. au moins deux des meilleurs rapports qualité prix sont entre 100 et 150 € et sont de grands vins.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et yquem est à son meilleur prix, ou presque

      Supprimer
  2. Ca reste cher pour ce que c'est. Ils nous prennent pour des touristes?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Cher pour ce que c'est" dites-vous. Vous avez une grosse pratique de ces vins pour ne parler comme ça ?

      Supprimer
    2. dans l'absolu, cela représente une somme, certes. Mais pour qui souhaite boire ces vins à table au restaurant, ce sont des prix inférieurs à ceux pratiqués couramment. Question de relativité. Et comparés à des vins habituellement à ces prix sur carte, ils sont théoriquement d'une classe supérieure et ne devraient pas apporter le même plaisir. A vérifier à table :)

      Supprimer
    3. Revenons sur terre: pour 100 euros+, il en faut dans la bouteille... La`, on n' y est pas. Mon avis de franchouillard bien sur.

      Supprimer
    4. il y a quand même quelques bombes dans la liste

      Supprimer
  3. Le ♡ de ce château m'a toujours émue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tres bien que ca vous emeuve mais quel rapport avec le contenu?

      Supprimer
    2. L'anonyme est gentil de pas embêter les filles sur mon blog.

      Supprimer
  4. Ce n'est plus du commerce, c'est de la charité, de l'humanisme à visage épicurien!

    Pensez donc, un La Conseillante 2008, qui en plus d'être (c'est subjectif, j'en conviens) d'une qualité assez quelconque était proposé pour quelques 48 € au particulier (donc une petite quarantaine, aux professionnels?), ou un Haut-Bailly 2002 à 95 €, pas tellement plus réussi, qui était vendu péniblement à peine plus de 20 €!

    A ces prix là on se précipite! D'ailleurs dépêchons-nous," il n'y-en aura pas pour tout le monde" selon une formule consacrée aussi ridicule que cette risible formule marketing

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah voilà l'expert masqué, l'anonyme qui s'y connaît. Comment osez-vous qualifier la-conseillante 08 de "quelconque" ? Retournez immédiatement à vos cours de dégustation, ya du boulot.

      Supprimer
  5. Merci pour toutes ces informations !!!

    RépondreSupprimer